Bombardier : airBaltic commande sept CS300 supplémentaires

Bombardier : CS300 d'Air Baltic

airBaltic a converti en commandes fermes auprès de Bombardier Avions commerciaux ses sept options restantes pour le CS300, confirmant ainsi sa transition vers une flotte constituée uniquement d’appareils de l’avionneur canadien.

Le contrat annoncé par Bombardier le 12 avril 2016 représente une valeur théorique de 506 millions de dollars américains au prix catalogue. Cette dernière transaction porte le total des commandes fermes d’airBaltic à 20 CS300, un avion dont elle sera la compagnie de lancement avec une première livraison toujours prévue « à la seconde moitié de 2016 » , selon Bombardier.

Compagnie aérienne nationale de la Lettonie, airBaltic a passé en décembre 2012 une commande ferme initiale de 10 CS300 avec option sur 10 autres avions. Trois de ces options avaient déjà été converties en février 2014.

La flotte d’airBaltic est aujourd’hui constituée de 24 appareils, soit 12 Boeing 737 et 12 turbopropulseurs Bombardier Q400. Les 20 CS300 sont destinés à remplacer les 737 et étendre le parc aérien dans le cadre d’un plan d’expansion. « La modernisation de notre flotte se poursuit. Nous sommes fiers d’augmenter notre flotte d’avions CS300, en la faisant passer à 20 biréacteurs de ligne à la fine pointe de la technologie afin de soutenir notre plan d’affaires ‘Horizon 2021’  » , précise Martin Gauss, président-directeur général d’airBaltic, cité dans un communiqué. La compagnie vise à améliorer la connectivité entre la région balte et l’Europe de l’Ouest et les marchés de l’Est, « ce qui contribuera à stimuler les économies de la Lettonie, de l’Estonie et de la Lituanie et à créer de l’emploi » .

Le CS300 « améliorera l’expérience et la commodité des passagers, alors que nous nous positionnons en vue de la croissance, reliant de nouvelles destinations grâce à l’autonomie accrue des nouveaux biréacteurs qui se joindront à nous plus tard cette année » , ajoute le dirigeant de la compagnie aérienne.

Basée à Riga, airBaltic vient d’être partiellement privatisée. L’Etat a cédé à un investisseur allemand, Ralf Dieter Montag-Grimes, 20% du capital.

De son côté, Bombardier dit avoir enregistré des commandes et engagements pour 678 C Series, dont 250 en commande ferme.

Photo Bombardier : CS300 d’Air Baltic

Laissez un commentaire