L’aéroport de Genève dévoile les parts de marché des compagnies

Aéroport de Genève-Cointrin

A l’occasion de la publication de ses résultats annuels, l’aéroport de Genève-Cointrin a annoncé qu’easyJet détenait 43,2% de parts de marché en termes de passagers transportés sur l’année 2015, loin devant SWISS (15%) et British Airways (4,7%).

Selon l’aéroport genevois, ces trois compagnies sont suivies par Air France (4,6%), Lufthansa (3,8%), KLM (2,7%), Brussels Airlines (2,2%), TAP (2%), Iberia (1,9%) et Turkish Airlines (1,6%).

Les cinq destinations les plus prisées sont Londres (2.328.698 passagers), Paris (1.009.200), Amsterdam (645.928), Bruxelles (566.024) et Barcelone (559.615).

Au cours de l’année 2015, la connectivité de Genève a été améliorée. Quelque 142 destinations ont été desservies par des vols directs réguliers, dont 119 européennes et 23 intercontinentales.

Au total, la plateforme a accueilli l’année dernière plus de 15,7 millions de passagers, soit 4.1% de plus qu’en 2014.

Cependant, les 620.000 voyageurs supplémentaires enregistrés au cours de l’année civile n’ont engendré qu’une faible variation du nombre de mouvements, dont la croissance plafonne à 0,66% en 2015, avec 188.829 décollages et atterrissages.

L’activité fret aérien a reculé de 10,3% à 65.016 tonnes. « Baromètre de la santé économique, ce secteur a subi le ralentissement général en même temps qu’il a souffert de la concurrence accrue qui se joue entre aéroports suisses dans ce domaine, notamment pour les exportations vers les pays du Golfe » , note l’aéroport genevois, qui reste confiant : malgré le renchérissement du franc suisse vis-à-vis de nombreuses devises, les experts s’accordent à souligner le bon niveau des volumes exportés, qui laisse présager de perspectives positives pour 2016.

En termes financiers, Genève Aéroport a terminé l’année 2015 en réalisant un chiffre d’affaires de 423,7 millions de francs (en hausse de 4,9% par rapport à 2014), qui lui permet de dégager un bénéfice de 74,6 millions. La moitié de ce bénéfice a été reversé à l’Etat de Genève.

Les recettes aéronautiques (redevances atterrissages, redevances passagers…) représentent 55,2% des revenus 2015 de l’aéroport, contre 44,8% pour les recettes non aéronautiques (redevances commerciales, parkings, recettes d’exploitation…). Des investissements à hauteur de 112 millions de francs ont été consentis sans pour autant alourdir la dette.

Aéroport de Genève-Cointrin

Aéroport de Genève-Cointrin

Photo Aéroport de Genève-Cointrin 

Laissez un commentaire