TAM Airlines retire l’Airbus A330-200

Luis Argerich CC BY-SA 2.0 - Airbus A330-200 de TAM https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Tam_Airbus_A330-223_PT-MVP.jpg?uselang=fr

La compagnie aérienne brésilienne TAM Airlines a opéré le 03 avril un dernier vol commercial en Airbus A330-200 sur la ligne Mexico-Sao Paulo Guarulhos avec l’appareil PT-MVQ, tournant une page de son histoire.

TAM a reçu ses deux premiers A330-200 en 1998. Elle avait choisi cet appareil, son premier gros-porteur, pour mener à bien son expansion sur long-courrier. Miami, puis Paris à partir de 1999, ont été les premières destinations servies depuis Sao Paulo-Guarulhos avant que l’avion ne soit déployé sur la plupart des routes à forte densité de trafic, y compris en Amérique latine (Buenos Aires, Santiago du Chili ou Lima). Dans la région, TAM a été la première à mettre en service l’A330-200, à une époque où les compagnies latino-américaines étaient encore rares à opérer des vols longs-courriers sans escale.

Le groupe LATAM Airlines, né de la fusion en 2012 de TAM et de la compagnie chilienne LAN, dit d’ailleurs « reconnaître l’importance historique de l’A330-200 dans l’expansion et la consolidation de la présence de TAM sur le marché international de l’aviation » .

Au cours de son histoire, TAM a exploité une vingtaine d’A330-200, dont quinze livrés directement par Airbus, d’autres ayant été loués. L’appareil a constitué le coeur de sa flotte de gros porteurs pendant plusieurs années. Après la fusion avec LAN, TAM a commencé à le déprogrammer pour le remplacer par des Boeing 767-300ER de la compagnie chilienne. Cette transition a eu pour effet de réduire les capacités de TAM, en fait de les ajuster aux conditions du marché. La crise économique au Brésil a ensuite précipité le retrait de l’A330-200, initialement prévu pour 2018. Plusieurs avions ont ainsi rejoint les flottes de TAP Portugal et surtout de Turkish Airlines.

Aujourd’hui, LATAM indique que les opérations commerciales de l’A330-200 sont terminées. L’avion ne servira plus qu’à titre de remplacement en cas de nécessité. Son retrait du service « fait partie de l’engagement de la société en termes de sécurité et de maintien d’une flotte moderne et efficace. Un exemple de cette modernisation en cours est l’incorporation des Airbus A350 et Boeing 787 » .

Le groupe LATAM a en effet commandé 26 Boeing 787 et 27 Airbus A350, ces derniers étant destinés à TAM qui en exploite aujourd’hui 2 exemplaires. Dans l’immédiat, le 767-300ER remplacera l’A330-200 sur plusieurs routes de TAM en Amérique latine, notamment entre Sao Paulo et Mexico où il a effectué son dernier vol.

Photo Luis Argerich CC BY-SA 2.0 – Airbus A330-200 de TAM

Laissez un commentaire