Dubai instaure une taxe pour les passagers au départ

Aéroport international de Dubai (DXB)

L’Emirat de Dubai instaure une taxe de 35 dirhams (8,36 euros) sur tous les passagers aériens au départ, une mesure destinée à financer ses projets d’expansion aéroportuaire.

Selon la résolution adoptée par l’Emirat, la taxe est due par tous les passagers quittant les Emirats Arabes Unis depuis Dubai, et s’applique aux réservations effectuées à compter du 1er avril 2016 pour des vols après le 30 juin 2016. Sont exemptés les enfants de moins de deux ans, les équipages, ainsi que les passagers qui ne changent pas d’avion à Dubai, indique le communiqué de WAM, l’agence de presse officielle de l’Emirat.

Les compagnies aériennes opérant sur les deux aéroports de Dubai, Dubai-International (DXB) et Dubai-Wolrd Central (DWC), sont chargées de la collecte de cette taxe au moment de l’émission des billets, que ce soit aux Emirats Arabes Unis ou dans un autre pays. Le montant perçu sera transféré à Dubai Airports, et par la suite au trésor public du gouvernement de Dubaï.

« La résolution vise à améliorer l’infrastructure de l’aéroport de Dubaï et à renforcer sa capacité, dont l’objectif est fixé à 100 millions de passagers d’ici 2023 » , précise le communiqué. La mesure vise aussi à soutenir « les projets d’expansion tels que la jetée D de l’aéroport Dubai-International, l’agrandissement du Terminal 2 et la rénovation du Terminal 1 » .

Cette nouvelle taxe est décidée alors que « les monarchies du Golfe persique cherchent des sources alternatives de revenus pour faire face à l’impact d’une période prolongée de prix bas pour le pétrole, qui tend les budgets dans tous les Etats » , analyse pour sa part le Wall Street Journal. Elle pourrait rapporter 652 millions d’euros par an à l’Emirat de Dubai, selon le nombre de passagers qui empruntent les installations aéroportuaires actuellement.

L’aéroport Dubai-International a accueilli plus de 78 millions de passagers en 2015 (+10,7% en un an), ce qui le range à la première place des aéroports dans le monde pour le trafic international. Il devrait en accueillir près de 85 millions cette année. Premier opérateur sur cette plateforme, la compagnie Emirates Airline a transporté 51,3 millions de passagers l’année dernière (+9%). Ses rivales européennes et américaines l’ont accusée de bénéficier de « subventions » au travers notamment d’un régime de taxes aéroportuaires jusqu’à présent très favorable.

Photo Dubai Airports : aéroport Dubai-International

Laissez un commentaire