Air France : la desserte de Téhéran pose problème aux hôtesses, selon l’UNAC

Air France : hôtesses et stewards - © Air France

Le syndicat de personnels navigants UNAC CFE-CGC vient d’écrire à Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’enfance et des droits des femmes, afin de l’interpeller sur la situation des hôtesses d’Air France affectées sur les vols vers Téhéran. Pour ce syndicat, la problématique des exigences religieuses de l’Iran vis à vis des femmes « n’est pas suffisamment prise en compte » par la compagnie, et « vient heurter les principes de laïcité au travail et plus particulièrement la dignité des femmes« . L’UNAC demande la mise en place d’un système de « nolontariat » .

L’UNAC souhaite que l’Etat, actionnaire d’Air France, fasse « entendre sa voix pour faire respecter les droits de femmes » au sein de la compagnie. Dans une lettre datée du 1er avril 2016, le syndicat se plaint auprès de la ministre des droits des femmes, des exigences d’Air France à l’égard de ses personnels féminins pour les vols vers l’Iran. Ceux-ci reprendront à compter du 17 avril 2016 après huit ans d’interruption.

En cause, l’obligation pour les personnels féminins de porter, dès la sortie de l’avion à Téhéran et jusqu’à leur arrivée dans leur chambre d’hôtel, un pantalon et une veste longue, tandis que le foulard Air France doit recouvrir entièrement la chevelure. Durant le temps d’escale, en dehors de la chambre, elles doivent porter un foulard et un vêtement ample et long permettant de « dissimuler les formes » . De plus, contrairement à leurs collègues masculins, il leur est fortement déconseillé de fumer dans l’espace public et les chambres sont toutes non-fumeur, ajoute le syndicat.

Selon lui, ces exigences, « qui n’ont rien de professionnelles » , sont vécues par les navigantes d’Air France « comme de véritables atteintes à leur dignité » . Pour certaines d’entre elles, « cela est particulièrement insupportable » .

L’UNAC voudrait qu’Air France mette en place un système de « nolontariat » sur cette destination, en permettant à ces femmes de se soustraire à l’obligation de voler vers Téhéran. Il déplore auprès de la ministre que la direction d’Air France se refuse jusqu’ici à entendre cette demande. « Nous sollicitions votre intervention pour que cette mesure soit mise en place de manière diligente en s’assurant qu’elle n’ait aucun impact sur les Personnels Navigants Commerciaux concernés » , écrit l’UNAC à la ministre.

Selon lui, les seules solutions pour ces personnels féminins, sont, aujourd’hui, « soit la soumission, soit le ‘contournement’ qui n’est pas sans impact sur la rémunération, le dossier professionnel et la stabilité des tours de service donc la vie privée » .

3 commentaires sur “Air France : la desserte de Téhéran pose problème aux hôtesses, selon l’UNAC

  1. On frise ici le ridicule et le délire !!!! Tout d’abord, les PNC volent vers l’Arabie Saoudite sans problèmes et d’autres pays a restrictions sans problème alors pourquoi râler pour Iran?? De plus, cela s’appelle une ingérence inacceptable dans les affaires d’un pays tiers. Nous sommes laïcs en France et c’est bien mais nous nous devons de respecter les us et cultures des autres pays sans faire prosetilysme !!!

    En conclusion, leur demande est stupide, totalement irrecevable et j’espère que les autorités les enverront bouler.

  2. C’est ridicule ! Quand on va à Rome , on fait comme les Romains !!!! D’autant que pour être allé a Téhéran de nombreuses fois , La tenue est plutôt cool dans le nord de la ville ou se trouve l’hôtel . J’étais CCP dans une compagnie qui volait vers Téhéran !!! Ville super , complètement  » safe  » et des gens adorables !! J’ai organisé des déjeuners mémorables avec tout l’équipage … A Darband et ailleurs dans la ville et les pnc féminins étaient ravies !!!!

Laissez un commentaire