Transavia : lancement réussi à Munich

Boeing 737-800 NG F-GZHU de Transavia - Source : Transavia / TVF delivery Team

En cinq jours d’opérations à Munich, Transavia a accueilli 10.000 passagers. Il s’agit « d’un succès » selon la low-cost, dont le propriétaire, le groupe Air France-KLM, réaffirme les ambitions.

Transavia a lancé sa base de Munich le vendredi 25 mars dans une relative discrétion, durant le week-end de Pâques. Deux Boeing 737-800 de 189 places y sont désormais basés. Deux autres appareils du même type viendront les rejoindre en mai. La compagnie volera ainsi vers 18 destinations, soit 101 fréquences par semaine. La base du Munich est gérée depuis les Pays-Bas et les vols sont opérés sous l’AOC (certificat) néerlandais de Transavia.

Après cinq jours d’opération, le 10.000e passager a été célébré le 31 mars. « Cela souligne la demande pour des tarifs accessibles dans la région. Pour nous, ce succès confirme notre choix d’établir à Munich la première base allemande de Transavia » , a déclaré à cette occasion Matthijs ten Brink, le directeur général de Transavia Pays-Bas. La compagnie compte transporter 1 million de passagers à Munich la première année. 200.000 réservations ont déjà été enregistrées.

Pour cette première implantation hors de ses marchés historiques (France et Pays-Bas), la compagnie a choisi un aéroport où elle est la première low-cost à disposer d’une base opérationnelle. Il s’agit « d’une première étape vers une nouvelle croissance européenne pour Transavia » , a confirmé Alexandre de Juniac, président-directeur général d’Air France-KLM. L’occasion pour le dirigeant de réaffirmer les ambitions du groupe, qui vise à faire de Transavia la cinquième compagnie low-cost en Europe.

Transavia prend livraison cette saison de 12 nouveaux Boeing 737-800, pour un total de 69 appareils à la fin de l’été (dont 26 basés en France). « Notre objectif est d’atteindre une centaine d’appareils et plus de 20 millions de passagers en 2019, tout en franchissant le point d’équilibre dès 2017″ , a confié aux Echos le PDG d’Air France-KLM. A cette date, le groupe s’attend à ce que Transavia génère environ 10% de son chiffre d’affaires. Alexandre de Juniac s’est cependant refusé à en dire plus sur l’ouverture de nouvelles bases en Europe, « secret commercial oblige » .

Photo Transavia / TVF delivery Team

Laissez un commentaire