Création de French Blue : préavis de grèves chez Air Caraïbes

Airbus : A330-300 de French Blue

La création de French Blue fait des remous au sein du groupe Dubreuil : les employés d’Air Caraïbes Atlantique sont appelés à faire grève durant les trois derniers week-ends d’avril par plusieurs syndicats qui réclament des engagements écrits sur l’avenir de leur compagnie, menacée, selon eux, d’un « déclin programmé » .

Le SNPL France Alpa, l’UNAC CFE-CGC, le SNPNAC et le SNPNC ont appelé mardi l’ensemble des salariés d’Air Caraïbes Atlantique à faire grève pendant les trois week-ends des vacances de Pâques en zone scolaire de Paris-Ile de France : du 15 avril 2016 au 17 avril 2016; du 22 avril 2016 au 24 avril 2016 ; et du 29 avril 2016 au 1er mai 2016.

L’intersyndicale réclame, entre autres, des engagements écrits concernant le réseau et la flotte d’Air Caraïbes Atlantique, « afin de lui permettre de rester efficace et compétitive » .

Air Caraïbes Atlantique est détenue par le groupe Dubreuil qui a présenté ce mois-ci un projet de création d’une nouvelle compagnie, French Blue, première low-cost long-courrier française. « Les salariés d’Air Caraïbes Atlantique craignent que ce lancement ne se fasse au détriment de leur propre compagnie et ne mette en péril son avenir et ses emplois » , expliquent le 29 mars 2016 les cinq syndicats dans un communiqué commun.

L’intersyndicale redoute en effet un transfert d’activité : en cause notamment, deux Airbus A350 qui rejoindront la flotte de French Blue aux printemps 2017 et 2018, aux côtés de deux A330-300. « L’augmentation de la flotte, initialement prévue pour la croissance d’Air Caraïbes Atlantique, est désormais réorientée vers un développement accéléré et bien trop rapide de French Blue » , estiment les syndicats. Ils redoutent en particulier que ce développement, qui se fera dans un premier temps sur le secteur Caraïbes avec Punta Cana comme destination initiale, « obligera Air Caraïbes Atlantique à réduire son activité et à transférer vers la nouvelle structure une partie de ses lignes et de ses parts de marché » .

L’intersyndicale évoque « un déclin programmé d’Air Caraïbes Atlantique » . De son point de vue, les coûts supplémentaires induits et les risques pris dans le projet French Blue « seront sans commune mesure avec les gains hypothétiques espérés » . Elle dénonce une « dangereuse initiative du Groupe Dubreuil, sans cohérence opérationnelle, commerciale ou sociale » .

Les syndicats disent aussi avoir proposé d’autres approches stratégiques à la direction du Groupe Dubreuil, sans succès à ce jour.

Le groupe Dubreuil a indiqué lors de la présentation du projet French Blue qu’il se donne deux ans pour que la nouvelle compagnie atteigne l’équilibre financier. Ce lancement résultera, selon le groupe, dans la création de 400 emplois, selon des contrats de droit français mais différents de ceux d’Air Caraïbes. Les personnels navigants seront appelés à voler plus longtemps chez French Blue (environ 800 à 850 heures par an). L’écart de productivité entre les deux compagnies aériennes du même groupe sera de 10%, selon la direction.

Photo Airbus : A330-300 de French Blue

Laissez un commentaire