Avec Boom, Virgin veut rendre les vols supersoniques « abordables »

Boom : projet d'avion supersoniqueLondres-New York en 3,4 heures au même prix que la classe Affaires d’aujourd’hui ? Le rêve deviendra peut-être réalité : c’est le projet de Boom, une start-up américaine qui vient de recevoir le soutien de Virgin.

Treize ans après le dernier vol du Concorde, Boom a l’ambition de relancer les vols commerciaux supersoniques – et les rendre « accessibles » : compter 5.000 dollars l’aller retour, une somme rondelette mais néanmoins presque deux fois moins élevée que les derniers vols du Concorde.

« Aujourd’hui, les voyages internationaux riment avec décalage horaire, perte de productivité, et temps perdu pour la vie de famille » , explique Boom. « Mais imaginez quitter New York dans la matinée, assister l’après-midi à une réunion de travail à Londres et rentrer le soir à la maison, à temps pour mettre vos enfants au lit. Contrairement à Concorde, les vols sur Boom seront abordables, au même prix que la classe Affaires » .

Selon Boom, cela « n’est pas de la science-fiction » . Les technologies existent déjà, assure la start-up, et l’avion sera conçu avec « l’aérodynamique d’aujourd’hui, des matériaux composites en fibre de carbone, et les dernières avancées en matière de moteur » .

Le projet a déjà séduit des investisseurs de la Silicon Valley, qui ont investi 2 millions de dollars. Surtout, il vient de recevoir le soutien de Virgin : le groupe du milliardaire britannique Richard Branson a confirmé au Guardian qu’il a posé une option pour les dix premiers exemplaires. Sa filiale The Spaceship Company apportera en outre un support pour l’ingénierie, la conception, la production, ou encore les essais en vol et les opérations. « Ce n’est qu’un début et vous aurez des nouvelles de nos efforts et ambitions partagés » , promet une porte-parole de Virgin.

Boom construit actuellement un appareil d’essai dans un hangar au Sud de Denver, à proximité de l’aéroport Centennial. C’est de là que le prototype devrait s’envoler dès la fin de l’année prochaine. Les essais supersoniques seront quant à eux réalisés sur la base militaire d’Edwards en Californie. Pour la mise en service, ce ne sera pas « avant plusieurs années » .

L’avion est prévu pour 40 passagers, installés en rangées de deux sièges de chaque côté du couloir. Il devrait voler à l’altitude de 60.000 pieds (environ 18.000 mètres), ce qui permettra de voir la courbure de la terre. La vitesse annoncée est de Mach 2.2, soit environ 2,6 fois plus rapide que les avions commerciaux actuels (Mach 0.85) ou celle du Concorde (Mach 2.0).

Le projet est porté par un pilote et ex-cadre d’Amazon, Blake Scholl. Il est entouré d’une dizaine d’ingénieurs. « Nous avons apporté une contribution majeure à trente nouveaux avions et effectué des vols d’essai à Mach 3. Nous avons mené à bien des projets d’avions commerciaux, depuis la planche à dessin jusqu’à la certification par la FAA. Nous sommes des ingénieurs, des pilotes, et des constructeurs expérimentés. Nous nous y connaissons en physique et hissons la technologie vers de nouveaux sommets » , assure cette équipe.

Boom

Boom : avion supersonique à Londres Heathrow

Boom : avion supersonique à Londres Heathrow

Un commentaire sur “Avec Boom, Virgin veut rendre les vols supersoniques « abordables »

Laissez un commentaire