Air Austral : la Commission européenne approuve la recapitalisation par la SEMATRA

Boeing 777-300ER d'Air Austral - © Air Austral

La Commission européenne a conclu que la recapitalisation d’Air Austral par la société d’économie mixte SEMATRA, réalisée en juillet 2012, ne constituait pas une aide d’État.

Rendue le 15 mars 2016, cette décision « confirme que la SEMATRA, principal actionnaire d’Air Austral, s’est comportée en tant qu’investisseur avisé, comme le fait tout actionnaire privé en économie de marché » , a indiqué Air Austral dans un communiqué.

L’exécutif européen intervenait dans le cadre de la plainte déposée par la compagnie aérienne Corsair le 27 août 2013.

Selon Air Austral, la Commission a considéré que la qualification d’aide d’Etat est exclue sur la base de plusieurs éléments : la SEMATRA a diligenté les études préalables avant de prendre sa décision; ces études se sont fondées sur des hypothèses et des mesures de restructuration réalistes permettant d’espérer un niveau de rentabilité satisfaisant; enfin, les conditions du soutien en liquidité, apporté par la SEMATRA pour laisser le temps à la société de poser les bases de la restructuration, ont été conformes à celles d’un actionnaire privé.

La décision de la Commission européenne « vient renforcer et approuver la solidité de notre business plan, élément fondateur de la recapitalisation d’Air Austral par la Sematra. Ses effets l’ont conduite en moins de 2 ans, d’abord à un retour à l’équilibre financier, puis au lancement d’un plan de développement tant ambitieux que raisonné » , déclare Marie Joseph Malé, PDG d’Air Austral. Selon le dirigeant « le soutien indéfectible de la SEMATRA » a permis à Air Austral de se réinscrire « sur le chemin d’une rentabilité saine et durable » .

La recapitalisation d’Air Austral par la SEMATRA est intervenue le 6 juillet 2012. La compagnie était alors en situation de quasi dépôt de bilan.

Cette recapitalisation s’est vue contestée par la compagnie Corsair et quatre procédures ont été lancées pour examiner la légalité de l’opération au regard du droit des aides d’État. Deux ont été engagées devant le Tribunal Administratif de Saint-Denis de la Réunion, qui a rejeté les deux recours (en août 2012 et juillet 2014), et deux devant la Commission Européenne, qui vient donc de donner in fine gain cause à Air Austral.

Photo © Air Austral

Laissez un commentaire