Les compagnies aériennes veulent être associées à la privatisation des aéroports de Nice et Lyon

© Aéroports de la Côte d'Azur

Trois associations représentant les compagnies aériennes ont demandé jeudi au Ministère de l’Economie d’être associées au processus de privatisation des aéroports de Nice et Lyon, redoutant que ces opérations ne se fassent au détriment de leurs intérêts et de leurs passagers.

L’Etat a décidé de céder sa participation majoritaire, soit 60% du capital, dans les aéroports Nice-Côte d’Azur et Lyon-Saint Exupéry, mais l’appel d’offres qui a été lancé la semaine dernière « ne tient absolument pas compte des contraintes et des besoins des compagnies desservant les aéroports« , déplorent le 17 mars le BAR-France, la CSTA et l’IATA dans un communiqué commun. Les trois associations regrettent également que « les nombreuses concertations » organisées par le Ministère de l’Economie en vue de préparer la privatisation aient eu lieu sans y associer formellement les compagnies aériennes.

Les organisations veulent donner leur avis. Elles s’inquiètent d’une hausse éventuelle des redevances une fois les aéroports privatisés, et par voie de ricochet, d’une hausse des billets d’avion, ou encore d’une limitation des investissements en matière d’équipement, moins rémunérateurs que les boutiques ou restaurants.

« Sans compagnies aériennes, un aéroport n’est plus qu’un centre commercial éloigné » , résument-elles.

Les trois associations estiment qu’il est fondamental dans le cadre de la privatisation d’assurer « la protection des intérêts des passagers » ainsi que  « les équilibres économiques entre le gestionnaire et les compagnies aériennes clientes » .

Le BAR-France représente les compagnies aériennes opérant vers la France. La CSTA représente quant à elle 95% du secteur du transport aérien français (Aigle Azur, Air Caraïbes, Air France, Chalair, Corsair Int’l, HOP!, Transavia France, XL Airways); et l’IATA compte 260 compagnies aériennes qui assurent 83 % du trafic aérien mondial.

Photo © Aéroports de la Côte d’Azur

Laissez un commentaire