Lufthansa : les bénéfices s’envolent en 2015

Boeing 747-400 de Lufthansa à l'aéroport de Francfort en mai 2014 - © Lufthansa

Le groupe Lufthansa voit ses bénéfices s’envoler pour l’exercice 2015 sous l’effet de la baisse des prix du carburant et d’une amélioration de l’activité passagers. La low-cost Eurowings en particulier atteint l’équilibre.

Malgré le crash de l’A320 de Germanwings dans les Alpes et des grèves à répétition, « 2015 a été une bonne année en termes financiers » , s’est félicité Carsten Spohr, président du Groupe Lufthansa, lors de la publication des résultats annuels, le 17 mars.

Le groupe allemand voit son bénéfice net bondir à 1,7 milliard d’euros, contre 55 millions d’euros pour l’exercice 2014. Ce résultat est obtenu avec un chiffre d’affaires en hausse de 6,8%, à 32,0 milliards d’euros. Les filiales services, telles Lufthansa Technik (maintenance) et LSG SkyChefs (catering), enregistrent une croissance à deux chiffres de leurs bénéfices, mais c’est surtout l’activité passagers qui contribue à l’envolée des résultats du groupe, avec des profits doublés par rapport à 2014. Ceci  « est non seulement dû à la baisse des coûts du carburant, mais aussi à l’évolution favorable du nombre de passagers transportés et à notre discipline en matière de capacités. Le résultat confirme également que notre stratégie axée sur la qualité de service, aussi bien sur les marchés Premium que point-à-point, est la bonne approche » , a souligné Carsten Spohr.

Eurowings en particulier « dépasse l’objectif ambitieux » que s’était fixé le groupe pour 2015, à savoir atteindre le point d’équilibre. La low-cost, qui réunit désormais l’ancienne Eurowings et Germanwings, tout en se lançant sur long-courrier, enregistre un bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) de 8 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros. SWISS voit son bénéfice augmenter de 54% (429 millions d’euros), avec une  marge opérationnelle confortable de 9,4%. Austrian Airlines confirme une tendance positive, avec un bénéfice de 52 millions d’euros (contre 9 millions en 2014).

Seule ombre au tableau, l’activité cargo, qui reste néanmoins positive : à 74 millions d’euros, le bénéfice plonge de 40% par rapport à 2014. Le groupe cite des surcapacités dans le secteur qui érodent le remplissage et les marges.

Avec ceci, le Groupe proposera lors de l’assemblée générale des actionnaires, le 28 avril 2016, un dividende de 0,50 euro par actions, représentant un dividende total de 232 millions d’euros.

Lufthansa s’attend à améliorer de nouveau ses résultats en 2016, grâce aux prix du carburant et à ses efforts en matière de réduction de coût unitaire. « Le Groupe Lufthansa repose à présent sur trois piliers forts : un système de hub leader en Europe, une compagnie leader pour le point-à-point sur nos marchés historiques, et des sociétés de services aéronautiques leader dans le monde. Tant que nous pourrons aligner nos structures de coûts sur les niveaux du marché, le Groupe Lufthansa aura de belles perspectives dans tous ses secteurs d’activité » , a estimé le président du Groupe Lufthansa.

Photo  © Lufthansa 

Laissez un commentaire