Aéroport de Nice : croissance à deux chiffres en février

Vue aérienne de Nice Côte d'Azur - Source : Aéroports de Nice Côte d'Azur (ACA)

L’Aéroport Nice-Côte d’Azur continue en février sur sa lancée de croissance : 689.756 passagers ont été accueillis le mois dernier, représentant une hausse du trafic de 10,2% par rapport au même mois de 2015. Cette belle performance est attribuable en partie à des éléments conjoncturels mais aussi à la croissance des liaisons européennes et africaines.

En publiant ses résultats mensuels le 14 mars, la plateforme azuréenne explique que la progression est en partie « directement attribuable » au 29 février. Sans cette journée, le nombre de passagers serait néanmoins en augmentation de +6,0% en un an.

Cette croissance s’appuie aussi sur le décalage des vacances de la Zone B (Nice), qui se sont déroulées cette année en totalité sur février. Cependant, février 2015, qui affichait une hausse du trafic passagers de +3,1%, bénéficiait aussi d’une semaine supplémentaire de vacances par rapport à 2014. Les chiffres de fréquentation en hausse du Carnaval de Nice, avec cette année près d’un million de visiteurs, « sont aussi de bons indicateurs » , selon l’aéroport.

Le coefficient de remplissage des avions commerciaux reste stable (75 %), la croissance en sièges (+10,1%) étant égale à la croissance en passagers.

Le trafic vers la France est en progression de +7,5%, pour une offre de sièges en hausse de +4,6%. Hors impact du 29 février, la croissance aurait été plus modeste (+3,3%). Le trafic sur les transversales Lille, Bordeaux, Toulouse et Rennes affichent un gain de 11.300 passagers, suivies par les escales parisiennes avec 6.600 passagers supplémentaires.

Enregistrant 12,4% de passagers de plus que février 2015 (pour une offre de sièges en hausse de 14,3%), l’Europe tire la croissance, avec l’Italie (+30,9%) toujours en tête, suivie par le Royaume Uni (+7,6%), les Pays-Bas (+20,0%) et l’Espagne (+27,5%).

L’Afrique voit le nombre de passagers progresser de 16,5% en un an (pour une offre en hausse de 18,5%),  profitant à plein du décalage des vacances. Tous les pays de la zone s’offrent une croissance à deux chiffres hormis l’escale de Djerba qui reste en retrait.

Au Moyen-Orient, qui inscrit une croissance de 1,7% du nombre de passagers (pour une offre en diminution de -4,8%) ce sont les Emirats Arabes Unis qui tirent le trafic (+9,2% de passagers pour une offre étoffée à +7,8% de sièges supplémentaires) grâce à l’utilisation par Emirates d’un Boeing 777-300ER de plus grande capacité. Israël reste pénalisé par l’arrêt de deux opérateurs.

L’ Amérique du Nord entame son second mois d’ouverture l’hiver sans interruption à 4 vols hebdomadaires. 6.184 passagers ont été transportés vers cette région.

Cumul au 29 février : +6,7 %

Depuis le début de l’année, les capacités supplémentaires (+4,7%) font quasiment jeu égal avec la croissance (+4,5% passagers, hors impact du 29 février).

Pour le trafic national (passagers en hausse de 4,2% pour une offre de sièges stable à 0,6%), les transversales Lille (+38,5%), Nantes (+10,1%) et Bordeaux (+11,0%) constituent le tiercé gagnant depuis le début de l’année. Les escales parisiennes reprennent peu à peu des couleurs (+1,5%).

L’Europe en est à son 12ème mois de croissance consécutive, s’offrant une croissance supérieure à son augmentation de capacité (passagers en hausse de 9,0% pour une offre de sièges en augmentation de 7,5% sièges). Le trio de tête est toujours constitué par l’Italie, l’Espagne et les Pays-Bas.
En Afrique (passagers en hausse de 7,4% pax pour une offre en augmentation de 7,8%) la situation s’améliore sur l’ensemble de la région. La tendance est à confirmer, une fois les vacances d’hiver terminées : Algérie +12,1%, Maroc +6,3%, et Tunisie +7,4%.

Au Moyen-Orient (passagers en baisse de -0,5% pour une offre en diminituon de -4,7%), l’arrêt d’un opérateur historique sur la région et la pause hivernale du second, masquent la progression des Emirats Arabes Unis (+5,0%).

En Amérique du Nord (passagers en hausse de 380,2% pour une offre en augmentation de 981,8%), la destination cherche son rythme de croisière. « Il est encore trop tôt pour en faire le bilan » , selon l’aéroport Niçois.

Le coefficient de remplissage des avions commerciaux gagne un point par rapport à 2015 (73%).

Rappelons que l’aéroport de Nice a accueilli pour la première fois de son histoire plus de 12 millions de passagers en 2015. Quinze nouvelles lignes sont annoncées pour l’été 2016.

Photo Vue aérienne de Nice Côte d’Azur – Source : Aéroports de Nice Côte d’Azur (ACA)

Laissez un commentaire