Malaysia Airlines envisage de commander plus d’Airbus A350

Airbus A350-900 XWB MSN002

Alors que son plan de restructuration commence à montrer des premiers signes positifs, Malaysia Airlines annonce qu’elle pourrait commander plus d’Airbus A350.

La compagnie a indiqué le 04 mars 2016, à l’occasion de la présentation de ses résultats trimestriels, qu’elle « évalue des A350 additionnels afin d’atteindre une taille de flotte critique qui permet les opérations de maintenance et l’expansion future du réseau » .

« Malaysia Airlines étudie activement de nouvelles opportunités de routes et de destinations qui nécessiteraient de nouveaux équipements » , ajoute son communiqué.

La compagnie attend pour le moment quatre A350-900, selon un contrat conclu en septembre 2015 avec la société Air Lease Corporation (ALC). Cet accord comprend également des options pour deux autres A350-900 et deux A330-900neo.

Le premier des quatre A350-900 est attendu pour octobre 2017, indique la compagnie en précisant qu’Airbus a déjà commencé la construction des parties principales de l’appareil dans ses différents centres. De son côté, elle a finalisé les spécifications techniques et la configuration. Elle a aussi « grandement avancé » sur les sièges.

Les quatre A350 sont destinés à exploiter la ligne Kuala Lumpur-Londres Heathrow, actuellement opérée à raison de deux vols quotidiens en Airbus A380.

Ces super Jumbos rentreront en maintenance programmée à partir du début du 2e trimestre 2016, « ce qui veut dire qu’un A380 en moyenne sera hors service pour le reste de l’année » , explique Malaysia Airlines. En prévision, elle pourrait remettre en service « un ancien fleuron » (apparemment un Boeing 747-400) pour assurer le minimum d’interruptions sur la route de Londres.

Les Boeing 777-200ER sont quant à eux complètement retirés. La compagnie n’exploite plus que des gros porteurs Airbus (A330 et A380). « Cette consolidation de la flotte réduit la complexité en matière de maintenance, d’ingénierie et d’opérations de vol » , indique-t-elle.

Premiers signes positifs

Outre ces ajustements au plan de flotte, Malaysia Airlines indique que sa situation est en voie d’amélioration. La recette par siège kilomètre offert (RSKO) a augmenté de 10% en un an, à la faveur de la restructuration du réseau qui l’a conduite à suspendre de nombreuses destinations et à conclure un vaste accord avec Emirates Airline. Autre signe encourageant, le coefficient d’occupation des sièges « montre des signes d’amélioration » . Par ailleurs, la ponctualité atteint 85% pour le mois de février 2016.

En parallèle, Malaysia Airlines réduit ses coûts. Elle a renégocié à présent la majorité des contrats de location pour sa flotte, avec des loyers « revus significativement à la baisse » .

Cependant, « il reste encore beaucoup à faire » , admet Christoph Mueller, directeur exécutif de la compagnie, « mais le groupe travaille dur pour faire en sorte que Malaysia Airlines réussisse et prospère dans les années à venir » .

Le mois dernier, le dirigeant avait indiqué que la compagnie n’était toujours pas rentable mais visait un retour aux bénéfices en 2018.

Photo Airbus : A350-900 XWB MSN002

 

 

Laissez un commentaire