Air France-KLM vendrait à Emirates et Oman Air des slots à Londres Heathrow

Bill Larkins CC BY-SA 2.0 : Boeing 777-300ER d'Emirates et Boeing 747-400 d'Air France à Johannesburg (2006) https://commons.wikimedia.org/wiki/File:A6-EBM_Boeing_B.777_Emirates_in_Germany_2006_C-s_(7689780850).jpg?uselang=fr

Air France-KLM aurait vendu deux paires de slots à Londres Heathrow, l’une à Oman Air pour un montant record, et l’autre à Emirates.

Le groupe franco-néerlandais a vendu à Oman Air un créneau de décollage et d’atterrissage à Londres Heathrow pour 75 millions de dollars, croit savoir le Sunday Times le 14 février. Il s’agirait d’un record pour ce genre de transaction, dépassant les 60 millions de dollars payés l’année dernière par American Airlines à SAS Scandinavian. Les slots vendus par Air France-KLM comprendrait une arrivée matinale, très recherchée, sur l’aéroport londonien.

En outre, Air France-KLM a cédé une autre paire de slots à Emirates « pour un montant inférieur » à celui convenu avec Oman Air, ajoute le journal britannique. Emirates disposera ainsi de six fréquences à Londres Heathrow. La compagnie du Golfe a confirmé à Gulf News le lancement de cette nouvelle rotation quotidienne, qui sera opérée dès le 27 mars en Boeing 777-300ER puis en Airbus A380 à compter du 1er juin. L’arrivée à Londres Heathrow s’effectue à 16h10 (avec un départ de Dubai à 11h30), le retour étant programmé à 19h50 (arrivée à Dubai à 05h50).

Air France-KLM n’a pas confirmé ces informations de presse. Cependant, le groupe a déjà vendu en octobre dernier six paires de slots à sa partenaire américaine Delta Air Lines pour un montant de 276 millions de dollars (soit 46 millions la paire en moyenne), une somme qui a servi à son désendettement.

Ces transactions avec Oman Air et Emirates viendraient confirmer l’attractivité de l’aéroport d’Heathrow, mais aussi une adaptation de la stratégie d’Air France-KLM, qui a longtemps protesté contre la concurrence jugée « déloyale » des compagnies du Golfe. Selon Gulf News, Air France a tenté dernièrement de s’opposer à l’obtention de fréquences supplémentaires pour Oman Air sur son propre hub de Paris-Charles de Gaulle.

Dans un tout autre domaine, le groupe Air France-KLM a intensifié ses partenariats avec Emirates et Oman Air pour la maintenance de leurs avions avec la signature de nouveaux contrats au début du mois.

Photo Bill Larkins CC BY-SA 2.0 : Boeing 777-300ER d’Emirates et Boeing 747-400 d’Air France à Johannesburg (2006)

Laissez un commentaire