Aéroport de Nice : un trafic de bon augure en janvier

© Aéroports de la Côte d'Azur

L’aéroport Nice-Côte d’Azur enregistre une croissance de 3,0% de son trafic passagers en janvier, et ce malgré la grève des contrôleurs aériens à la fin du mois.

La plateforme azuréenne a accueilli plus de 616.000 passagers le mois dernier, soit 3,0% de plus qu’en janvier 2014. « Le mois de janvier 2016 est de meilleur augure que son référent de 2015, où intempéries et grèves faisaient état de 10.600 passagers en moins contre 2.890 pour la grève des contrôleurs aériens le mois dernier » , indique Aéroports de la Côte d’Azur le 12 février dans un communiqué. L’opérateur explique la croissance de janvier par « une offre en sièges stable et des événements locaux reconduits » .

Le trafic vers la France progresse de +0,8% alors que l’offre de sièges a diminué de -2,5%. Sans les pertes de la grève du contrôle aérien, la croissance pour janvier sur le national aurait été double à 1,6%. Les transversales vers Lille, Nantes, Rennes et Metz, qui présentent une offre en siège étoffée (+13,8%), ont trouvé leur cible avec un gain de 3.800 passagers (+14,7%).

L’Europe est en croissance continue depuis février 2015. En janvier 2016, ce marché enregistre +5,2% de passagers alors que l’offre de sièges a été contenue à +0,9%. « Toute offre en sièges supplémentaire trouve preneur » , souligne l’aéroport. Ceci est particulièrement vrai pour l’Italie, suivie par l’Espagne et les Pays-Bas. En ce qui concerne la Turquie, où, selon FORWARDKEYS, « suite à l’attentat perpétré le 12 janvier 2016… les réservations quotidiennes de vols internationaux vers la destination reculent de 32%… » , la tenue du trafic depuis Nice n’a pas souffert de l’événement, tandis que l’arrivée d’un nouvel opérateur a fait croitre la destination à +24,0% de passagers avec un taux de remplissage en hausse de 8 points par rapport à 2015.

L’Afrique affiche un léger tassement : le nombre de passagers diminue de -0,4% pour une offre de siège en baisse de -0,9%. « Sachant que la variation de janvier 2015 était à +16,0% de passagers, reproduire une telle croissance dans la conjoncture actuelle serait difficile » , reconnaît l’aéroport. La Tunisie affiche tout de même +1,0% de passagers.

Au Moyen‐Orient, les Emirats Arabes Unis ont vu la capacité progresser de +2,6% mais le nombre de passagers n’augmente que de +1,2%. Le trafic vers Israël est en recul, à cause de deux facteurs : l’arrêt des vols d’un des deux opérateurs historiques et une pause hivernale pour le second jusqu’au démarrage de la saison d’été en avril.

L’Amérique du Nord voit le trafic passagers augmenter de 205,2% mais l’offre de siège a progressé de +526,4% : après 4 ans de suspension de janvier à mars, New York est de retour avec 4 vols hebdomadaires. Mais ce redémarrage a coïncidé avec une baisse conjoncturelle des réservations des Etats‐Unis vers la France suite aux attentats du 13 novembre 2015.

Un bon indicateur pour les compagnies qui utilisent l’aéroport : le coefficient de remplissage des avions commerciaux gagne deux points par rapport à 2015 et s’établit à 72%.

Photo © Aéroports de la Côte d’Azur

Laissez un commentaire