L’aéroport de Montpellier atteint de nouveaux sommets

Aéroport Montpellier-Méditerranée : vue aérienne

En 2015, le trafic de Montpellier-Méditerranée a progressé de 4,5%, à 1,51 million de passagers, une performance qui inscrit l’aéroport parmi les plus dynamiques de France. La croissance devrait s’amplifier en 2016, avec l’objectif d’une augmentation de 7,4% du nombre de ses passagers, grâce notamment à l’ouverture de nouvelles lignes internationales.

Avec plus de 1,5 million de passagers l’année dernière, l’aéroport montpelliérain a franchi un cap qui n’avait plus été atteint depuis 2003, lorsqu’Air Littoral (aujourd’hui disparue) contribuait largement à la performance de la plateforme.

Selon les responsables de l’aéroport, cette performance est le résultat d’une stratégie dynamique engagée depuis plusieurs années. Différents axes ont participé à cette croissance. Dans le détail, les deux lignes vers Paris (Orly et Roissy) ont notamment été dopées par la politique tarifaire agressive mise en place par Air France depuis trois ans, qui permet à l’avion de reprendre des parts de marché face au TGV. Avec presque 842.000 passagers, le trafic vers la capitale a progressé de 4,3% l’an dernier. En revanche, les dessertes nationales affichent un recul de 8,5%, à 185.000 passagers, du fait de réductions de capacités sur plusieurs lignes et l’arrêt de la desserte de Lille. Pourtant, Nantes, Ajaccio et la nouvelle ligne vers Brest avec Volotea enregistrent de bonnes performances.

L’arrivée de KLM en mai 2015 a largement contribué à doper le marché européen, avec un total de 375.000 passagers transportés (+6,4%). L’Afrique du Nord tire également son épingle du jeu avec plus de 105.000 passagers (+29,5%), grâce notamment au fort développement d’Air Arabia. Avec cinq lignes, elle est désormais la quatrième plus importante compagnie à Montpellier, derrière Air France qui détient à elle seule 55,7% du marché (et encore plus si l’on ajoute sa filiale HOP!), easyJet et Ryanair.

7,4% de croissance en 2016

Cette belle dynamique devrait se poursuivre dans les prochaines années. Les responsables de l’aéroport, qui ambitionnent de franchir le cap des 2 millions de passagers en 2020, se sont fixés l’objectif d’une croissance de 7,4% en 2016. Cette progression sera largement tirée par le trafic international. Plusieurs nouveautés ont déjà été annoncées. L’arrivée de l’irlandaise Aer Lingus en mai prochain et le renforcement de l’offre de KLM devraient contribuer à réaliser cet objectif. Tout comme l’augmentation des capacités vers le Maroc (notamment Marrakech) et la récente annonce d’Air Algérie de relier dorénavant Montpellier à Alger toute l’année. Au final, le trafic international en 2016 devrait bondir de 22,5%.

La France n’est pas oubliée pour autant, avec des augmentations de capacités vers Paris/Orly et Nantes, et surtout la nouvelle desserte de Bordeaux depuis fin janvier, par la compagnie Chalair. Parallèlement, des travaux d’infrastructures sont dans les tuyaux, notamment la mise en place pendant l’été d’un parcours coupe-file plus rapide et d’un salon afin de répondre à la demande des voyageurs d’affaires. En outre, la route conduisant à l’aéroport sera remise en état pour gagner quelques précieuses minutes.

Au final, Montpellier-Méditerranée dispose d’une offre de 16 compagnies aériennes et 27 destinations cette année, un record pour cet aéroport.

Photo Aéroport Montpellier Méditerranée : vue aérienne

Laissez un commentaire