Le premier Boeing 787-9 de Norwegian prend les airs

Norwegian Air : premier vol du Boeing 787-9 Dreamliner

Norwegian Air a annoncé vendredi que son premier Boeing 787-9 Dreamliner a effectué son vol inaugural, ouvrant la voie à sa prochaine livraison.

La low-cost norvégienne disposera bientôt d’un nouveau long-courrier dans sa flotte. Elle a fait savoir le 5 février que son premier Boeing 787-9 a effectué un tout premier vol d’essai. « Nous sommes impatients de le mettre en service » , s’est réjouit la compagnie sur son compte Twitter.

Avec le 787-9, Norwegian s’apprête à augmenter considérablement ses capacités. Elle a commandé trente appareils de ce type, livrables à partir de cette année jusqu’en 2020. La configuration retenue permettra d’accueillir 344 passagers en deux classes de service, soit 35 en Premium Economie et 309 en Economie. Ces 787-9 viendront s’ajouter aux huit 787-8 commandés et tous livrés, avec l’avantage de pouvoir transporter 53 passagers de plus que ces derniers. La compagnie disposera ainsi de 38 Dreamliner d’ici la fin de la décennie.

Norwegian opère actuellement plus de 400 routes dans le monde, dont une vingtaine sur long-courrier. Au cours des derniers mois, elle a mené l’expansion de ce réseau, avec Las Vegas en octobre (depuis Copenhague et Stockholm), San Juan de Puerto Rico en novembre (depuis Copenhague, Oslo, Stockholm et Londres Gatwick) et Sainte Croix dans les îles Vierges des Etats-Unis également en novembre (depuis Copenhague). Elle ouvrira Boston au départ de Londres Gatwick en mars, d’Oslo en avril et de Copenhague en mai.

Reste à savoir si elle lancera des vols longs-courriers depuis Paris après que sa demande de slots à Orly lui a été refusée. Selon la Tribune, elle étudierait plusieurs scénarios pour ouvrir une ligne Paris-Los Angeles dès le mois de juillet, en ayant obtenu des créneaux à Charles de Gaulle : « transférer une partie de ses vols actuels à Orly vers Roissy pour libérer des créneaux à Orly permettant d’ouvrir Orly-Los Angeles ; optimiser son portefeuille de créneaux à Orly pour faire de la place à un vol long-courrier; ou bien utiliser tout simplement les nouveaux créneaux obtenus à Roissy pour ouvrir la ligne transatlantique au départ de CDG » , selon le site d’information économique, qui ajoute : « sur le papier, il y a même une quatrième possibilité : effectuer le vol en partenariat avec une autre compagnie qui dispose de créneaux » .

Photo Norwegian Air : premier vol du Boeing 787-9 Dreamliner

Laissez un commentaire