La Compagnie envisage d’agrandir sa flotte

La Compagnie : Boeing 757-200W

La Compagnie a indiqué vendredi qu’elle envisageait d’agrandir sa flotte avec un troisième appareil, une perspective qui suit les résultats enregistrés en 2015, sa première année complète d’opération.

« En 2016, La Compagnie continue son développement et prépare l’arrivée d’un troisième appareil… » , a fait savoir le 29 janvier la boutique airline française spécialisée dans les vols 100% classe Affaires. Aucune autre précision n’est apportée à ce stade par le transporteur, qui exploite aujourd’hui deux Boeing 757-200W (avec winglets) de 74 places. La Compagnie envisage-t-elle un troisième 757 ou un autre type d’appareil, il faudra  attendre un peu plus pour en savoir davantage.

En mai 2015, Frantz Yvelin, le PDG de La Compagnie, annonçait d’ailleurs lors d’une interview avec Air Info que « clairement, nous n’allons pas rester à deux avions » . Le dirigeant envisageait même « un outil de remplacement aux 757. Il faudra y penser l’année prochaine (en 2016 ndlr) » , confiait-il alors. « Nous regardons ce que font les deux constructeurs, Boeing pour le 737 MAX 9 et Airbus pour l’A321neo LR. Il y a aussi le 767, assez simple à trouver sur le marché, et l’A330-200, qui est un bon avion. Le 787-8 nous plaît mais il est très cher et il y a de l’attente » , ajoutait-il.

Reste aussi à savoir si le nouvel avion servira à renforcer les fréquences existantes ou à ouvrir une nouvelle ligne. « Nous n’allons pas rester avec un seul aller-retour sur Londres et Paris. Nous aimerions nous développer, mais il faut d’abord que nous nous stabilisions« , déclarait Frantz Yvelin. « Pour de nouvelles lignes, des vols tout business de moins de cinq heures, ce n’est pas envisageable, sauf peut-être pour Moscou. Au-delà de cinq heures, ça nous intéresse. Nous visons plutôt des vols d’au moins 7 à 8 heures et nous continuons de regarder vers l’Amérique mais aussi l’Asie » .

48.000 passagers en 2015

La perspective d’un troisième appareil est annoncée en même temps que la présentation des chiffres pour 2015, année qui « confirme l’accélération du développement de La Compagnie« , selon son communiqué. L’année a été marquée par le lancement en avril d’une deuxième route, entre Londres et New York, et la mise en place, en juin, de MyCompagnie, son programme de fidélité.

Lancée il y a dix-huit mois, en juillet 2014, avec une première ligne Paris-New York, La Compagnie dit séduire « toujours plus de voyageurs » grâce à un « modèle unique » . Parmi ses passagers, 33% sont des femmes.

Près de 1.000 vols ont été opérés en 2015 et 48.000 passagers ont été transportés sur les deux lignes (soit un remplissage moyen des avions d’environ 65%). En six mois d’existence, le programme de fidélité MyCompagnie compte 7.000 membres actifs.

Sur la route Paris – New York, les « repeaters » , c’est à dire les clients ayant effectué plus d’un aller-retour, représentent 30% du trafic total. Entre Londres et New York, ce chiffre est moins élevé, 12%, mais il est vrai que la ligne n’est opérée que depuis six mois.

La Compagnie enregistre par ailleurs un taux de régularité de 98.5%, mesurant le nombre de vols opérés par rapport à ceux qui étaient programmés.

Le transporteur a réuni en 2015 une clientèle au profil relativement équilibré, réparti entre 60% de voyageurs d’affaires et 40% de voyageurs loisir. Ses clients proviennent principalement des Etats-Unis (55%), puis de France ( 28%) et de Grande Bretagne (17%).

La Compagnie signale aussi que 100.000 produits Caudalie de la gamme « Premier cru » ont été offerts à ses passagers, tandis que plus de 6.000 bouteilles de Champagne Piper-Heidieck ont été consommées à bord.

La Compagnie reste aujourd’hui seule sur le marché français à proposer des vols 100% classe Affaires. « Ce modèle unique aux tarifs ultra compétitifs a été créé en octobre 2013 par Frantz Yvelin et Peter Luethi. Pour son démarrage, La Compagnie a bénéficié d’une levée de fonds privés exceptionnelle de près de 30 millions d’euros » , rappelle le transporteur.

Photo La Compagnie : Boeing 757-200W

Laissez un commentaire