Boeing prévoit de produire moins d’avions en 2016

Début de l'assemblage final du premier 737 MAX - © Boeing

Boeing a annoncé mercredi qu’il allait produire entre 17 et 20 avions commerciaux en moins cette année par rapport à 2015, une première depuis une dizaine d’année.

Le constructeur américain prévoit de produire entre 740 et 745 appareils en 2016, contre 762 livrés l’année dernière. La perspective a jeté un froid sur les marchés financiers. D’autant plus que par voie de conséquence, le chiffre d’affaires global devrait lui aussi diminuer pour s’établir entre 93 et 95 milliards de dollars, au lieu de 96,1 milliards de dollars en 2015 (+6% par rapport à 2014).

L’avionneur tente de rassurer en expliquant qu’il va consolider ses acquis. Il est vrai que les niveaux de l’année dernière reflètent des records aussi bien en termes de livraisons que de chiffre d’affaires. Pour 2016 et les années à venir, les priorités reposent désormais « sur le développement de nos atouts en exécutant nos plans et en respectant nos engagements, sur l’accélération de nos progrès en matière de croissance et de productivité, sur l’investissement dans nos équipes et sur la création de plus de valeur et d’opportunités pour nos clients, nos actionnaires et nos employés » , selon le Président-directeur général de Boeing, Dennis Muilenburg, cité dans un communiqué.

Boeing n’a pas détaillé les programmes qui seront affectés en 2016 par ses objectifs revus à la baisse. Il a certes annoncé la semaine dernière une diminution des cadences pour le 747-8, qui sera produit à 1,3 exemplaire par mois à partir de mars, puis à 0,5 exemplaire par mois à partir de septembre, contre 1,6 exemplaire aujourd’hui, mais le compte n’y est pas tout à fait.

Pour 2017, les choses sont claires. La production du 777 sera réduite à sept exemplaires par mois, au lieu de 8,3 actuellement. Une mesure destinée à assurer la transition avec le 777X, dont l’assemblage est prévu de commencer l’année prochaine pour une première livraison en 2020.

A contrario, Boeing va continuer d’augmenter la cadence pour ses monocouloirs. Il a déjà prévu de produire 47 737 par mois en 2017, puis 52 par mois en 2018, au lieu de 42 par mois actuellement. Il a indiqué aujourd’hui une cadence portée à 57 exemplaires par mois en 2019 – une annonce qui intervient alors que le 737 MAX doit effectuer son premier vol d’essai vendredi.

En attendant, l’avionneur américain peut regarder l’avenir sereinement : son carnet de commandes demeure « robuste » , évalué à 489 milliards de dollars, dont 83 milliards de dollars de commandes nettes enregistrées sur l’année 2015.

Photo : début de l’assemblage final du premier 737 MAX – © Boeing

Laissez un commentaire