TAP Portugal ouvre Vigo et suspend neuf lignes en Europe

Aero Icarus CC BY-SA 2.0 : Airbus A320 de TAP Portugal à Copenhague https://commons.wikimedia.org/wiki/File:TAP_Airbus_A320;_CS-TNS@CPH;03.06.2010_574aw_(4687764791)_(2).jpg?uselang=fr

TAP Portugal lancera cet été un service vers Vigo, sa neuvième destination espagnole, tout en restructurant son réseau européen avec la fermeture de neuf lignes depuis Lisbonne et Porto.

TAP Portugal ouvrira le 1er juillet 2016 une liaison quotidienne entre son hub de Lisbonne-Portela et l’aéroport Vigo-Peinador. Les vols seront opérés sous identifiants TAP en Airbus A320 affrété auprès de la compagnie charter portugaise White Airways. Les départs sont prévus de Lisbonne tous les jours de la semaine à 16h55 (arrivées à 19h20), les retours depuis Vigo s’effectuant à 20h00 (arrivées à 20h30). La durée du vol est d’une heure trente à l’aller comme au retour. TAP sera sans concurrence sur cette nouvelle ligne.

Vigo devient la neuvième destination en Espagne de la compagnie membre de Star Alliance, après Madrid, Barcelone, Séville, Malaga, Bilbao, Valence, Oviedo et La Corogne. Avec ce nouveau service et le renforcement des liaisons existantes, TAP proposera 168 vols par semaine entre le Portugal et l’Espagne, 16% de plus qu’en 2015. Elle a transporté l’année dernière 1,0 million de passagers entre les deux pays, soit seulement 6.900 de plus que l’année précédente.

TAP proposait déjà de relier Vigo via Porto, le trajet Porto-Vigo s’effectuant en autocar (deux heures de route). Ce service est maintenu.

Néanmoins, l’ouverture de Vigo sera précédée par la suspension de neuf lignes européennes dès le début de la saison été 2016 (27 mars) : Barcelone, Bruxelles, Milan et Rome depuis Porto; et Zagreb, Göteborg, Hanovre, Budapest et Bucharest depuis Lisbonne.

A l’occasion de la présentation de sa nouvelle filiale régionale TAP Express il y a deux semaines, TAP indiquait qu’elle allait restructurer son réseau dès le printemps, en assurant qu’il s’agissait de “modifications mineures” . La suspension des liaisons non-rentables était envisagée, comme la diminution des fréquences sur certaines routes ainsi que leur renforcement là où la demande est en augmentation. TAP précisait qu’au total, l’offre s’étofferait de 124 fréquences supplémentaires par semaine.

Le réseau long-courrier n’est pas épargné par cette restructuration : les vols vers Bogota, Manaus et Panama sont également suspendus. En revanche, TAP a l’intention de se renforcer vers les Etats-Unis.

TAP a été privatisée au cours de l’année 2015. 61% de son capital est désormais détenu par le consortium Gateway, emmené par l’homme d’affaires David Neeleman, dirigeant de la compagnie aérienne brésilienne Azul. Depuis lors, TAP est animée de nouvelles ambitions. Elle a commandé 53 Airbus neufs (quatorze A330-900neo, 15 A320neo et 24 A321neo). Elle investit aussi 11 millions d’euros pour équiper 12 appareils de la famille A320 avec des Sharklets. D’autres initiatives ont été prises pour moderniser les cabines de la flotte actuelle (60 millions d’euros) ou se doter une nouvelle plateforme de réservation numérique (2 millions d’euros).

Photo Aero Icarus CC BY-SA 2.0 : Airbus A320 de TAP Portugal à Copenhague

Laissez un commentaire