Ryanair débarque à Toulouse

Ryanair : équipage

Ryanair fait son entrée à Toulouse, son 32e aéroport desservi en France, avec d’emblée sept nouvelles lignes à compter de cet automne.

La low-cost irlandaise ne stationnera aucun avion à Toulouse mais elle reliera l’aéroport de Blagnac depuis Berlin, Bruxelles, Fès, Londres Stansted, Madrid, Malte et Varsovie dès novembre 2016. Au total elle effectuera 38 vols hebdomadaires à Toulouse et compte transporter 600.000 passagers en année pleine. Selon ses chiffres, son arrivée permettra de soutenir 450 emplois locaux.

La nouvelle est saluée par Jean-Michel Vernhes, Président du Directoire de l’Aéroport de Toulouse-Balgnac : « l’arrivée de Ryanair conforte les orientations stratégiques de notre aéroport, qui mise sur la croissance du trafic low cost. Ryanair est le poids lourd du secteur low cost qui manquait jusqu’alors à Toulouse, et sa présence va renforcer l’offre à bas coût sur les destinations loisirs en Europe. C’est assurément une bonne nouvelle pour les Toulousains et les habitants de la nouvelle région, qui vont disposer d’une offre de vols encore plus large pour sillonner l’Europe en vols directs » , déclare-t-il dans un communiqué.

Ryanair opérera quatre vols par semaine vers Berlin; un vol par jour vers Bruxelles; deux vols par semaine vers Fès; un vol par jour vers Londres Stansted; deux vols par jour vers Madrid; deux vols par semaine vers Malte et deux vols par semaine vers Varsovie.

Elle sera sans concurrence vers Malte et Varsovie, mais fera face à easyJet vers Berlin (à partir du 1er juillet); easyJet et Brussels Airlines vers Bruxelles; Air Arabia Maroc vers Fès (dès le 22 mars); British Airways et easyJet vers Londres (qui desservent respectivement Heathrow et Gatwick); et Iberia vers Madrid.

Ryanair estime que ses nouveaux services « sont parfaitement adaptés autant pour la clientèle affaires que pour la clientèle loisirs » , selon son directeur commercial, David O’Brien. « Nous comptons augmenter le nombre de lignes, accroitre notre trafic, le nombre d’emplois et développer le tourisme à Toulouse dans les mois et années à venir » , ajoute-t-il.

A l’occasion de la présentation de ses résultats annuels il y a quinze jours, l’aéroport Toulouse-Blagnac a indiqué qu’il comptait doubler sa croissance en 2016 par rapport à 2015. Le trafic, en hausse de 2 % l’année dernière (7,6 millions de passagers), devrait ainsi atteindre 4,7 % d’augmentation en fin d’année 2016, soit 8 millions de passagers annuels.

En attendant l’arrivée de Ryanair, la plateforme toulousaine va accroître son offre dès le printemps 2016, avec douze nouvelles destinations, toutes ouvertes par des low-cost : easyJet (Berlin, Milan, Faro, Dubrovnik, Minorque, Olbia), Volotea (Strasbourg, Brest, Split, Malaga, Prague) et Air Arabia (Fès).

Photo Ryanair

2 commentaires sur “Ryanair débarque à Toulouse

Laissez un commentaire