L’aéroport d’Istanbul Ataturk désormais plus fréquenté que celui de Francfort

Avions de Lufthansa à l'aéroport de Francfort en mai 2014 - © Lufthansa

Pour la première fois, l’aéroport Istanbul Ataturk a accueilli plus de passagers que celui de Francfort sur une année complète, selon les données publiées par leurs opérateurs respectifs.

Il est encore trop tôt pour établir le classement des aéroports les plus fréquentés dans le monde (l’ensemble des données étant disponible habituellement en mars), mais une chose est acquise : Istanbul Ataturk devance Francfort en 2015 de près de 300.000 voyageurs.

Le premier aéroport turc a accueilli l’année dernière 61,3 millions de passagers, soit une hausse de +8,2% en un an, selon les chiffres de TAV Airports. Quant à Francfort, son gestionnaire, Fraport, indique 61,0 millions de voyageurs, en augmentation de 2,5% par rapport à 2014. Il s’agit au demeurant d’un record pour chacune des plateformes.

A Francfort, « cette progression aurait été encore plus importante sans l’impact des grèves des pilotes et du personnel de cabine de la Lufthansa » , explique Fraport. L’opérateur estime qu’après ajustement pour l’ensemble des annulations de vol extraordinaires (y compris celles liées aux conditions météorologiques), le nombre de passagers aurait augmenté de 3,8 %. Ceci aurait permis à Francfort de devancer cette année encore Istanbul (en atteignant 61,8 millions de voyageurs).

Pour impressionnante qu’elle soit, la croissance de l’aéroport turc ralentit, après quatre années consécutives de hausse à deux chiffres (+11% en 2014, +14% en 2013, +20% en 2012 et +17% en 2011). Néanmoins, Istanbul Ataturk avait déjà dépassé Amsterdam l’année dernière mais ne parvient pas encore à rattraper Paris Charles de Gaulle. La plateforme parisienne a accueilli 65,8 millions de passagers en 2015 (+3,1%), malgré une fin d’année marquée par un recul du trafic après les attentats terroristes.

En termes de mouvements d’avions, Francfort continue de devancer Istanbul Ataturk (468.000 décollages et atterrissages à Francfort contre 447.000 à Istanbul). Ceci suggère un nombre de passagers par avion plus élevé en moyenne à Istanbul qu’à Francfort.

La plateforme allemande se donne les moyens de se développer : elle a mis en chantier en 2015 un nouveau Terminal 3, « une étape importante dans l’établissement des bases de la compétitivité à long terme de l’aéroport de Francfort » , selon le Dr Stefan Schulte, président du conseil de direction de Fraport AG.

Istanbul se dote pour sa part d’un troisième aéroport qui pourra accueillir 90 millions de passagers par an dès sa mise en service avant la fin de la décennie. Des phases successives de développement lui permettront quelques années après de traiter 200 millions de voyageurs annuellement.

Photo Lufthansa : aéroport de Francfort en mai 2014

Laissez un commentaire