IAG s’intéresse à des A380 d’occasion

Airbus A380 de British Airways - © British AirwaysInternational Airlines Group (IAG), propriétaire notamment de British Airways et Iberia, envisage de prendre cinq ou six Airbus A380 d’occasion plutôt qu’exercer les options qu’il détient auprès d’Airbus.

IAG est déjà opérateur de l’A380 à travers British Airways qui a reçu dix des douze exemplaires prévus, les deux derniers devant rejoindre sa flotte en février et en juin de cette année. La commande initiale était assortie d’options pour sept appareils supplémentaires. « Nous n’allons pas les exercer car cela est trop couteux » , a déclaré le 18 janvier Willie Walsh, le directeur exécutif d’IAG, qui s’exprimait lors de la conférence Growth Frontiers 2016 à Dublin.

Le dirigeant considère cependant le marché d’occasion des A380 « comme une opportunité intéressante » , en ajoutant que des contacts ont déjà été pris avec des sociétés de leasing. Aucun nom n’a été cité, mais Malaysia Airlines a mis en vente sa flotte d’A380 l’année dernière dans le cadre de sa restructuration. Par ailleurs, les premiers exemplaires de Singapore Airlines, voire d’Emirates, pourraient arriver sur le marché de seconde main avant la fin de la décennie.

Les déclarations du patron d’IAG accréditent l’idée que le super Jumbo pourrait trouver sa place sur le marché d’occasion, alors que trois exemplaires ont été vendus neufs l’année dernière. « C’est un appareil fantastique quand vous pouvez le remplir » , a poursuivi Willie Walsh, en donnant l’exemple de la ligne Heathrow-Los Angeles, où British Airways a remplacé trois Boeing 747 par deux A380, avec l’avantage de maintenir les capacités tout en libérant des créneaux utiles pour d’autres liaisons.

British Airways n’a pas l’habitude de se fournir sur le marché d’occasion. « Ca m’est égal d’où viennent les avions » , a précisé Willie Walsh. « Nous sommes partants pour des appareils d’occasion et nous allons les louer » , a-t-il rajouté, en précisant qu’il fallait s’adapter à un marché en évolution et saisir les opportunités.

IAG s’intéresse aussi à des Boeing 777 de seconde main et envisage que British Airways ait une plus grande part d’appareils en leasing dans les années qui viennent. Quant à Iberia, elle pourrait conserver plus longtemps que prévu ses Airbus A340-600, en raison de la baisse des coûts de carburant. Dans la même logique, British Airways a entrepris de rénover dix-huit Boeing 747-400 pour les conserver au moins jusqu’à la fin de la décennie.

Par ailleurs, Willie Walsh a également indiqué que British Airways étudie son retour en Iran, après la levée des sanctions économiques. Une décision est attendue « dans un futur proche » .

Photo British Airways

Un commentaire sur “IAG s’intéresse à des A380 d’occasion

Laissez un commentaire