Double victoire pour Etihad Airways en Europe

Etihad Airways et airberlin - © airberlin

La stratégie d’expansion d’Etihad Airways en Europe s’est vue confirmée cette semaine à la fois par la justice allemande et les autorités suisses de l’aviation civile : la compagnie du Golfe peut finalement poursuivre ses partenariats avec ses filiales airberlin et Darwin Airline.

La haute court administrative de Luneburg a invalidé en appel un jugement de première instance qui remettait en cause la possibilité pour Etihad d’apposer son code sur 31 vols opérés par airberlin en Allemagne durant l’actuelle saison hiver 2015-2016. La court d’appel a jugé recevables 26 de ces 31 partages de codes, les cinq annulations portant sur des liaisons intérieures en Allemagne. 50 autres partages de codes avaient déjà été approuvés par le LBA, l’autorité allemande de l’aviation civile. Etihad peut ainsi poursuivre son partenariat avec sa filiale airberlin sur 76 des 81 vols prévus cet hiver, soit 94% du programme commun. La compagnie d’Abu Dhabi précise que « l’interprétation des accords aériens entre les Emirats Arabes Unis et l’Allemagne faite par la court d’appel signifie qu’Etihad Airways sera en mesure de continuer ces partages de codes avec airberlin au-delà de la saison hiver » .

« Cette décision est une victoire pour les consommateurs en Allemagne » , se réjouit dans un communiqué James Hogan, le président d’Etihad Airways, qui se dit déterminé à fournir une « offre alternative et une forte concurrence à Lufthansa, le transporteur dominant en Allemagne » . Etihad détient aujourd’hui 29,2% d’airberlin, la deuxième compagnie allemande par le nombre de passagers transportés.

Second motif de satisfaction pour Etihad, l’Office fédéral suisse de l’aviation civile (OFAC) a donné son approbation à l’extension du partage de codes avec Darwin Airline jusqu’au 30 avril 2022. La compagnie régionale helvétique, qui opère maintenant sous le nom commercial d’Etihad Regional, peut apposer son code F7 sur les vols d’Etihad vers Abu Dhabi depuis Zürich et Genève. En retour, Etihad peut apposer son code EY sur les vols d’Etihad Regional entre Genève et Lugano, ainsi qu’entre Zürich et Venise. Cette extension de l’accord de partage de codes initial avait été mise en oeuvre le 29 mars 2015.

« Ce développement significatif est excellent pour la continuité de nos activités avec un meilleur accès à la Suisse depuis le Moyen-Orient et au-delà » , se félicite Maurizio Merlo, le directeur exécutif d’Etihad Regional, détenue à hauteur d’un tiers par Etihad Airways.

A en croire des déclarations précédentes d’Etihad, le groupe Lufthansa avait usé de son pouvoir de lobbying pour remettre en cause ces différents partenariats, en Allemagne mais aussi en Suisse par l’intermédiaire de sa filiale Swiss International.

Photo airberlin

Laissez un commentaire