TAP Portugal lance TAP Express

TAP Express / Youtube : visualisation d'un Embraer E190

Privatisée l’année dernière, la compagnie aérienne TAP Portugal poursuit sa restructuration et lance une nouvelle marque pour ses opérations régionales, TAP Express, qui succèdera dès le printemps à l’actuelle PGA Portugalia.

TAP Portugal a annoncé le 14 janvier 2016 un investissement de 400 millions d’euros pour doter la future TAP Express d’une flotte entièrement renouvelée qui comprendra 8 ATR 72 de 70 sièges et 9 Embraer 190 de 110 sièges (en configuration de deux fois deux sièges). TAP Express débutera ses opérations le 27 mars 2016 et disposera d’ici le mois de juillet des 17 appareils qui seront pris en leasing.

TAP précise que l’arrivée rapide de ces avions est rendue possible grâce à sa collaboration avec la low-cost brésilienne Azul, premier opérateur d’Embraer et d’ATR dans le monde, « ce qui accorde un pouvoir de négociation considérable qui bénéficie maintenant à TAP » , selon le communiqué. Le fondateur d’Azul, David Neeleman, a en effet acquis en juin dernier 61% des parts de TAP dans le cadre de la privatisation de la compagnie portugaise. D’autre part, la flotte d’Embraer et d’ATR opérée par Azul fait déjà l’objet d’un contrat d’entretien par TAP Maintenance & Engineering.

Avec ces 17 avions, les capacités de TAP Express seront en augmentation de 47% par rapport à l’actuelle Portugalia (1.514 sièges au lieu de 1.070). En outre, la nouvelle compagnie disposera d’une flotte bien plus jeune, 2 ans en moyenne contre 21 ans pour Portugalia, mais aussi plus efficace en termes de consommation de carburant et d’émissions carbone, réduites de 40% selon la compagnie.

L’arrivée des nouveaux avions va aussi permettre à TAP de lancer un service de Navette (“Ponte Aérea”) entre Lisbonne et Porto dès le 27 mars. Seize vols par jour, toutes les heures, seront ainsi proposés entre les deux villes en utilisant la nouvelle flotte mais aussi des Airbus A320 aux heures de pointe. La mesure vise à améliorer la desserte du Nord du Portugal et renforcer la connectivité du réseau de TAP. Les liaisons longs-courriers actuelles au départ de Porto (vers Newark, Sao Paulo et Rio de Janeiro) ainsi que les vols vers Madère et plusieurs destinations européennes sont maintenus.

Cependant, après avoir analysé « en profondeur » son système d’exploitation, TAP va restructurer son réseau à compter du 27 mars, tout en assurant qu’il s’agit de « modifications mineures » . Des liaisons non rentables seront suspendues, les fréquences seront diminuées sur certaines routes et renforcées là où la demande est en augmentation. Au total, l’offre s’étoffera de 124 fréquences supplémentaires par semaine.

Avec ces différentes mesure, TAP table sur une amélioration de son résultat d’exploitation annuel de l’ordre de 60 millions d’euros. « TAP façonne son histoire en ce moment, progressant pas à pas pour devenir plus compétitive et plus efficace, une compagnie capable de satisfaire les besoins et les attentes de ses clients tout en s’engageant à délivrer une haute qualité de service au Portugal et partout ailleurs » , souligne Fernando Pinto, Directeur général de TAP.

Depuis sa privatisation, la compagnie aérienne portugaise, membre de Star Alliance, a commandé 53 Airbus neufs (quatorze A330-900neo, 15 A320neo et 24 A321neo). Elle investit aussi 11 millions d’euros pour équiper 12 appareils de la famille A320 avec des Sharklets. D’autres initiatives ont été prises pour moderniser les cabines de la flotte actuelle (60 millions d’euros) ou se doter une nouvelle plateforme de réservation numérique (2 millions d’euros).

En parallèle, le nouveau gouvernement socialiste négocie actuellement avec les actionnaires de TAP pour récupérer une partie du capital cédé par l’ancienne majorité conservatrice et monter ainsi sa participation à hauteur de 51% (au lieu de 39% actuellement).

Photo TAP Express / Youtube : visualisation d’un Embraer E190

Un commentaire sur “TAP Portugal lance TAP Express

Laissez un commentaire