Rome Fiumicino atteint les 40 millions de passagers

ADR : Aéroport Rome Fiumicino

L’aéroport Rome Fiumicino a franchi lundi le seuil des 40 millions de passagers annuels, un record de fréquentation porté notamment par les compagnies aériennes chinoises.

Le 40 millionième passager a été identifié par l’exploitant de l’aéroport, Aeroporti di Roma (ADR), en la personne d’un voyageur à destination de Pékin sur le vol d’Air China dans la soirée du 28 décembre. En termes de trafic, Fiumicino enregistre pour cette année une croissance de 5% du nombre de passagers par rapport à 2014, durant laquelle 37,7 millions de voyageurs sont passés par ses terminaux. Sur le plus long terme, l’aéroport a ainsi gagné près de 10 millions de passagers en neuf ans.

Pour l’année 2015, cinquante nouveaux vols ont été inaugurés, dont douze longs-courriers, ajoutant 20 nouvelles destinations directes à  l’aéroport romain.

ADR met l’accent sur le développement des liaisons entre Fiumicino et la Chine, inaugurées par Air China il y a presque 30 ans, en 1986. Cette année, trois routes vers la Chine ont été ouvertes, deux par Hainan Airlines (depuis Chongqing en avril et depuis Xi’an en décembre), la dernière par China Southern Airlines (depuis Canton/Guangzhou via Wuhan également en décembre). Ainsi, 30 vols connectent Rome à la Grande Chine chaque semaine. Six compagnies aériennes opèrent vers sept destinations en Chine, en plus de Hong Kong et Taïwan.

Avec ces chiffres, ADR présente Rome Fiumicino comme le premier aéroport européen aux côtés de Paris pour les liaisons avec la Chine, passant sous silence que Charles de Gaulle est connecté à 8 destinations chinoises par trois fois plus de vols que lui (89 fréquences par semaine). Au passage, l’exploitant fait en outre abstraction de Francfort (8 destinations aussi et 76 vols). Malgré ces effets de communication, le développement de l’aéroport romain vers la Chine est bien réel comme l’attestent les nouvelles liaisons. Rome attire les visiteurs en provenance de Chine et Fiumicino fait des efforts pour les accueillir. L’aéroport a été le premier dans le monde à être accrédité « Welcome Chinese Airport » , une certification reconnaissant ses qualités en matière d’hospitalité pour les visiteurs chinois selon des critères établis par la China Tourism Academy.

Reste à voir quelle sera la croissance de Fiumicino en 2016, alors qu’easyJet fermera sa base au printemps. Néanmoins, Ryanair a déjà prévu d’ouvrir cinq nouvelles lignes et Vueling une quinzaine. De quoi largement compenser le départ de la low-cost britannique. Pour le long-courrier, les principales nouveautés porteront sur le lancement de liaisons saisonnières depuis Vancouver avec Air Transat et depuis Minneapolis/Saint Paul avec Delta. Alitalia de son côté reprendra à compter du 1er mai sa ligne à destination de Santiago du Chili.

Filiale d’Atlanta Group, ADR exploite aussi le deuxième aéroport romain, Ciampino, principalement utilisé par les low-cost et l’aviation générale. Ensemble, les deux plateformes ont accueilli 44 millions de passagers en 2014. Fiumicino et Ciampino comptent plus d’une centaine de compagnies présentes opérant vers 230 destinations au total.

Photo ADR : Aéroport Rome Fiumicino

Laissez un commentaire