Les accords entre Etihad et airberlin remis en cause en Allemagne

Etihad Airways et airberlin - © airberlin

Un tribunal allemand a ordonné mercredi à Etihad Airways de cesser d’apposer son code à compter du mois prochain sur 29 routes opérées par airberlin au départ d’Allemagne.

La décision de la Cour administrative de Braunschweig est effective à compter du 16 janvier 2016 et s’applique jusqu’à la fin de la saison hiver qui se termine le 30 mars 2016. Etihad a indiqué qu’elle ferait appel de ce jugement au début de la semaine prochaine.

« Les conséquences économiques et sociales de cette décision sont significatives » , a déploré le 30 décembre la compagnie d’Abu Dhabi dans un communiqué. « Le retrait de l’agrément pour les services en partage de codes sur 29 routes réduit sensiblement la concurrence et le choix des consommateurs à l’intérieur et au-delà de l’Allemagne et provoque des désagréments pour les passagers » , a-t-elle ajouté, en précisant que toutes les réservations déjà effectuées seront honorées.

La justice allemande a considéré qu’une partie du partage de codes entre airberlin et Etihad contrevient aux accords aériens signés en mars 1994 par les Émirats Arabes Unis et l’Allemagne, puis révisés en juin 2000, car ils donnent accès à Etihad à des destinations en Allemagne qui ne sont pas prévues par ces conventions. Etihad peut cependant continuer d’apposer son code sur 50 autres routes d’airberlin.

La compagnie allemande a « regretté » cette décision. « Nos clients ne seront pas affectés. Toutes les réservations effectuées précédemment sur des vols en partage de codes Etihad Airways / airberlin seront honorées » , a-t-elle précisé. Airberlin peut continuer à apposer son code sur les vols d’Etihad, notamment ceux au départ d’Abu Dhabi vers le reste du monde. « Nous continuerons à soutenir la concurrence en Allemagne et une offre de produit de meilleure qualité pour nos clients » , a aussi indiqué la compagnie.

Depuis un an, Etihad et airberlin sont dans le collimateur de la LBA, l’agence en charge de l’aviation civile en Allemagne. Cette dernière a régulièrement approuvé depuis 2012, pendant sept saisons, les accords de partage de codes entre les deux partenaires, avant de se raviser en août 2014 sur fond de tension croissante entre Lufthansa et les compagnies du Golfe. La LBA a refusé d’approuver pour l’actuelle saison hiver 2015-2016 les partages de codes entre airberlin et Etihad. Les deux compagnies avaient alors obtenu par voie judiciaire l’autorisation de les poursuivre en intégralité jusqu’au 15 janvier 2016.

Etihad a acquis il y a trois ans 29,2% du capital d’airberlin. La possibilité de partager les codes « est l’une des principales raisons pour lesquelles nous avons investi dans airberlin » , a indiqué précédemment James Hogan, le dirigeant d’Etihad Airways. La compagnie a construit sa stratégie mondiale sur ce genre de partenariats, une pratique courante dans l’industrie du transport aérien.

Photo Etihad Airways et airberlin – © airberlin

Laissez un commentaire