Airbus repousse à 2016 la première livraison de l’A320neo

Premier vol de l'A320neo - © Airbus / Master Films / A. Domenjou

Airbus a annoncé le 30 décembre qu’il repousse à 2016 la livraison à Lufthansa du premier A320neo, manquant ainsi l’objectif qu’il s’était fixé de remettre l’appareil avant la fin de l’année.

Airbus et Lufthansa se sont entendus pour différer d’une quinzaine de jours environ la livraison du premier A320neo. La documentation d’utilisation du moteur Pratt & Whitney n’est pas finalisée. Le motoriste doit apporter un complément d’information.

« On veut que l’entrée en service du Neo se fasse dans les conditions les meilleures » , a expliqué à Reuters un porte-parole d’Airbus Group. « Les discussions continuent de sorte que quand on livre l’avion il soit vraiment opérationnel auprès de la flotte de Lufthansa« , a-t-il ajouté.

Les clients suivants seront Qatar Airways ou IndiGo, en fonction des négociations toujours en cours avec ces deux compagnies aériennes.

Airbus espérait de longue date livrer l’A320neo avant la fin 2015, après une campagne d’essais qui avait abouti en novembre dernier à la certification conjointe de l’avion équipé de moteurs PW1100G de Pratt & Whitney par l’EASA européenne et la FAA américaine.

Le premier A320neo devait être livré dans la foulée à Qatar Airways, présentée comme la compagnie de lancement, mais cette dernière a refusé de prendre livraison de l’avion en raison de contraintes opérationnelles affectant les moteurs, préférant attendre qu’elles soient levées.

Airbus propose également l’A320neo avec les moteurs LEAP-1A du consortium CFM International, co-entreprise de l’américain General Electric et du français Safran-Snecma. L’appareil avec cette option de motorisation est toujours en cours de développement et la mise en service doit intervenir à l’été 2016, a priori auprès de SAS Scandinavian Airlines.

Au total, l’A320neo enregistre à ce jour dans ses différentes variantes plus de 4.400 commandes fermes par environ 80 clients dans le monde – un record historique pour un appareil qui n’est pas encore entré en service. Reste à Airbus à relever un défi d’importance : l’augmentation des cadences de production pour livrer à temps les appareils. Le constructeur produit aujourd’hui 42 A320 de génération actuelle par mois, et prévoit d’en assembler 60 mensuellement d’ici mi-2019.

Photo : premier vol de l’A320neo – © Airbus / Master Films / A. Domenjou