United Airlines suspend Dubai

Boeing 777-200ER de United Airlines - CC BY-SA 2.0 Kentaro Iemoto

United Airlines suspend dès le mois prochain sa ligne vers Dubai, son unique service vers le Moyen-Orient, tout en protestant contre les compagnies du Golfe « subventionnées » et une décision du gouvernement américain.

United Airlines mettra fin à la liaison entre son hub de Washington Dulles et l’aéroport Dubai International le 23 janvier 2016 (le 25 janvier dans le sens retour). Les passagers seront reprotégés sur les vols de Lufthansa et Air Canada, ses partenaires au sein de Star Alliance.

Ouverte il y a sept ans, la ligne est actuellement opérée tous les jours de la semaine en Boeing 777-200ER. Entre la capitale américaine et les Emirats Arabes Unis, United Airlines est en concurrence directe avec Emirates Airline et indirecte avec Etihad Airways.

« L’entrée des transporteurs tels qu’Emirates Airline et Etihad Airways sur le marché entre Washington et les Emirats Arabes Unis a créé un déséquilibre de l’offre et la demande » , explique United Airlines dans un communiqué, reprochant à ces compagnies aériennes, détenues par leur gouvernement, d’avoir ajouté « de la capacité subventionnée » , ce qui a eu pour effet de rendre ses propres vols « moins rentables » .

Surtout, United proteste contre la décision de l’administration américaine d’avoir accordé en août dernier un contrat à JetBlue Airways pour transporter environ 15.000 employés du gouvernement américain, civils et militaires, vers Dubai en 2016. JetBlue n’effectue aucun vol vers le Golfe mais appose son code sur les vols opérés par Emirates. « Il est regrettable que l’administration américaine se repose entièrement sur une compagnie aérienne étrangère subventionnée pour transporter les employés du gouvernement » , déplore le vice-président de United Airlines, Steve Morrissey. « JetBlue sert tout au plus d’agent de réservation à Emirates » , ajoute-t-il.

Le dirigeant estime que cette décision est prise en violation du Fly America Act (qui oblige le gouvernement américain à utiliser exclusivement des compagnies aériennes américaines pour transporter son personnel), ce dont se défend l’administration Obama.

La décision de United intervient après celle de Delta de cesser son propre service vers Dubai (au départ d’Atlanta) à compter de février 2016, si bien que plus aucune compagnie américaine ne desservira le premier aéroport des Emirats Arabes Unis. United a par ailleurs interrompu ses lignes vers le Koweït et Bahrein et se retire ainsi totalement du Moyen-Orient.

En parallèle, les compagnies du Golfe se renforcent vers les Etats-Unis. Qatar Airways ouvrira l’année prochaine trois destinations, Los Angeles, Boston et Atlanta, tout en ajoutant un vol quotidien vers New York, tandis qu’Etihad Airways déploie depuis le mois dernier un Airbus A380 vers New York.

Photo : Boeing 777-200ER de United Airlines – CC BY-SA 2.0 Kentaro Iemoto

Laissez un commentaire