Lufthansa, compagnie de lancement de l’A320neo, et non Qatar Airways ?

Premier vol de l'A320neo - © Airbus / Master Films / A. Domenjou

Lufthansa pourrait être la première compagnie aérienne à prendre livraison de l’A320neo, et non Qatar Airways comme précédemment annoncé, un changement de dernière minute qui trouverait son origine dans des ajustements restant à opérer sur le moteur Pratt & Whitney.

Selon le site américain Air Transport World (ATW), qui cite des sources industrielles, le moteur PW1100G souffrirait de restrictions opérationnelles que Pratt & Whitney ne sera en mesure de lever que dans « quelques semaines » , après avoir effectué des modifications matérielles et logicielles. Tant que celles-ci n’auront pas été opérées, le moteur doit fonctionner au ralenti pendant trois minutes après son démarrage, ce qui empêche l’A320neo de rouler pendant ce temps par ses propres moyens. Qatar Airways refuserait de prendre livraison de l’appareil avec cette contrainte, préférant attendre qu’elle soit levée.

Lufthansa aurait accepté le principe de recevoir le premier A320neo, selon le dirigeant de la compagnie allemande, Carsten Spohr, interrogé par ATW. Un terrain d’entente doit encore être trouvé avec Airbus pour des compensations financières aux restrictions opérationnelles. « Les négociations pourraient, par conséquent, échouer » , prend soin de souligner le site américain. En cas d’accord cependant, Airbus réaliserait son objectif de livrer le premier A320neo avant la fin de l’année. Lufthansa le réceptionnerait le 22 décembre 2015 au centre d’Hambourg Finkenwerder et le mettrait en service commercial le 6 janvier 2016 sur la ligne Francfort-Hambourg, où la compagnie dispose de centres de maintenance adéquats à chaque aéroport.

Lufthansa a prévu de recevoir cinq A320neo en 2016, sur les 101 exemplaires qu’elle a commandés. Qatar Airways attend pour sa part 36 A320neo (plus 14 A321neo) et deviendrait le second opérateur du type, suivie par la low-cost indienne Indigo, première cliente avec 430 exemplaires en commande ferme.

L’A320neo équipé des Pratt & Whitney PW1100 G a obtenu la double certification de l’EASA et la FAA le 24 novembre dernier, avec un léger retard selon le calendrier prévu, en raison de problèmes rencontrés par ce moteur durant la campagne d’essais en vol débutée en septembre 2014.

Le premier problème est apparu en avril 2015 après un choc aviaire, mettant en lumière un défaut sur une petite pièce située dans la chambre de combustion, ce qui a conduit Pratt & Whitney à démonter le moteur, à fabriquer une nouvelle pièce et à l’installer. L’appareil n’a repris les airs qu’en juillet 2015.

Un second problème qualifié de mineur par Airbus, dont la nature n’a pas été spécifiée, a été rencontré fin septembre 2015 lors d’essais par forte chaleur à Al Ain aux Emirats Arabes Unis. L’avion a été cloué au sol pendant quelques jours, le temps d’échanger le moteur défaillant avec un moteur de rechange.

L’A320neo est également proposé avec les moteurs LEAP-1A de CFM International. L’appareil devrait recevoir la certification avec cette option de motorisation dans le courant 2016.

Photo : Premier vol de l’A320neo – © Airbus / Master Films / A. Domenjou

 

Laissez un commentaire