La cabine haute densité de l’ATR 72 certifiée par l’EASA

ATR 72-600 en vol - © ATR

ATR vient d’obtenir la certification de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) pour la cabine haute densité de l’ATR 72, une option d’agencement qui renforce l’attractivité de l’appareil pour les opérateurs.

Le constructeur européen de turbopropulseurs augmente la capacité maximale de l’ATR 72, qui passe à 78 sièges au lieu de 74. La cellule de l’appareil n’est pas modifiée. Les quatre sièges supplémentaires sont installés grâce à une réduction de l’espacement entre les rangées de sièges et à un réaménagement de la soute avant. Double avantage de cette solution : les sièges supplémentaires permettent d’augmenter le potentiel de revenus pour les opérateurs, et l’option peut être installée en retrofit, lors d’une opération de maintenance, sur les appareils existants.

Selon ATR, la cabine haute densité intéressera en premier lieu les compagnies aériennes qui desservent les régions où le trafic connaît une forte croissance et où la demande est sensible au prix du billet.

« Cette nouvelle option répond à un besoin exprimé par les compagnies aériennes, particulièrement sur le marché du sud-est asiatique, qui demandent en effet une optimisation de l’espace en cabine, avec plus de sièges proposés sur les vols régionaux » , explique Thierry Casale, Directeur des Programmes d’ATR. Le responsable signale que  cette version 78 sièges offre les coûts au siège-kilomètre « les plus faibles du marché » et « des coûts d’exploitation inégalés » .

Cebu Pacific a d’ailleurs été la première à adopter la cabine haute densité pour ses seize ATR 72-600 commandés cette année au salon du Bourget. La certification ouvre la voie à la mise en service des appareils. La low-cost philippine a prévu d’opérer un premier vol commercial avec son nouvel ATR 72-600 en août 2016.

Dans la région Asie-Pacifique, environ 330 ATR, dont plus d’une centaine d’ATR 72-600, sont actuellement exploités par 55 compagnies aériennes.

Photo : ATR 72-600 en vol – © ATR

Laissez un commentaire