Emirates accélère le renouvellement de sa flotte en 2016

3 airbus A380 à l'aéroport de Dubai - Source Emirates

Emirates Airline a présenté lundi son plan de flotte pour l’année prochaine, qui la verra prendre livraison d’un total de 36 Airbus A380 et Boeing 777-300ER, soit dix de plus qu’en 2015, accélérant ainsi le renouvellement de sa flotte.

Emirates réceptionnera 20 Airbus A380 et de 16 Boeing 777-300ER en 2016, au lieu de 15 A380, 10 777-300ER et 1 777 Freighter en 2015.

La compagnie mènera aussi l’année prochaine un ambitieux programme de retrait, portant sur un total de 26 avions, soit 2 A330-300, 4 A340-300, 1 A340-500, 6 Boeing 777-200ER, 2 Boeing 777-300 et 1 Boeing 777-300ER. Ces appareils quitteront la flotte âgés de 15,7 ans en moyenne, plus tôt que la moyenne de l’industrie (actuellement 25 ans selon Emirates).

La compagnie de Dubai exploitera donc dix gros-porteurs de plus à la fin 2016, compte tenu des livraisons et des retraits. Elle opère aujourd’hui 243 aéronefs.

Emirates disposera ainsi d’une flotte aux capacités renforcées, mais aussi d’avions plus que récents que ceux de ses concurrentes. Ses appareils seront en effet âgés de 5,6 ans en moyenne, contre 13,6 ans pour les compagnies aériennes nord-américaines ou 10,7 ans pour celles d’Europe, selon ses propres données. « Nous sommes pleinement engagés à opérer une flotte moderne qui est plus respectueuse de l’environnement et qui fournit à nos clients un niveau supérieur de confort et de sécurité » , affirme dans un communiqué Tim Clark, président d’Emirates.

Le carnet de commande pour les années à venir comprend 262 avions, dont 70 Airbus A380 et 42 Boeing 777-300ER, ainsi que 115 777-9 et 35 777-8 livrables à partir de 2020. Parallèlement, treize avions seront retirés en 2017 et treize autres en 2018.

En pleine COP21, Emirates fait également valoir ses initiatives en faveur de l’environnement. L’arrivée des nouveaux avions lui permettra de réduire ses émissions de CO2. La compagnie cite aussi son programme FlexTracks (qui détermine les routes aériennes les plus efficaces en fonction de la météo), l’utilisation d’un seul moteur lors des phases de taxi, la mise au ralenti des inverseurs de poussée à l’atterrissage et des engins de manutentions et de transport au sol économes en carburant.

Photo : 3 airbus A380 à l’aéroport de Dubai – Source Emirates

Laissez un commentaire