Air New Zealand inaugure Buenos Aires et les vols ETOPS 330

Boeing 777-200ER d'Air New Zealand - CC BY-SA 2.0 Aero Icarus

Double célébration pour Air New Zealand : la compagnie aérienne nationale de Nouvelle Zélande vient d’inaugurer un nouveau service vers Buenos Aires et devient à cette occasion la première dans l’histoire de l’aviation à opérer un vol ETOPS 330. 

Air New Zealand, membre de Star Alliance, relie depuis le 1er décembre 2015 son hub d’Auckland et l’aéroport de Buenos Aires-Ezeiza à raison de trois rotations par semaine, avec un Boeing 777-200ER d’une capacité de 312 sièges, soit 26 en Affaires, 40 en Premium Economy et 246 en Economie.

Les vols sont réalisés au départ d’Auckland les mardis, vendredis et dimanches à 19h20 (arrivée 15h00 le même jour, après le passage de la ligne de changement de date), les vols retour s’effectuant depuis Buenos Aires à 23h59 (arrivée à 5h30 deux jours plus tard).

Air New Zealand est seule sur cette route, opérée en partage de codes avec Aerolineas Argentinas, qui appose son code AR ainsi que sur certaines liaisons entre Auckland et Sydney ou Melbourne. En retour, Air New Zealand applique son code NZ sur les vols de la compagnie aérienne argentine entre Buenos Aires et Rio de Janeiro ou Sao Paulo.

Le vol Auckland-Buenos Aires est le tout premier à être approuvé ETOPS 330 minutes, a indiqué Boeing dans un communiqué. Cette certification a été délivrée à la fois par la FAA américaine (en sa qualité d’autorité du pays constructeur de l’appareil) et la NZAA néo-zélandaise (autorité du pays de l’opérateur). Elle autorise le 777-200ER d’Air New Zealand, équipé de moteurs Rolls-Royce Trent 800, à voler jusqu’à 5h30 (330 minutes) d’un aéroport de déroutement, assurant que le bimoteur est apte à voler sur un seul moteur pendant autant de temps, dans des conditions atmosphériques normales.

La certification présente l’avantage de pouvoir utiliser une route aérienne plus directe, de gagner du temps, de réduire la consommation de carburant et les émissions carbone. Air New Zealand opère des vols ETOPS 240 minutes avec ses 777-200ER depuis octobre 2014 et a reçu la certification ETOPS 330 un an plus tard, en novembre 2015.

Le Boeing 787 Dreamliner est également certifié ETOPS 330, une homologation qui lui a été délivrée par la FAA trois ans après son entrée en service. Pour sa part, l’Airbus A350 XWB a été certifié ETOPS 370 par l’EASA quinze jours après sa certification, un record. Les deux appareils n’ont pas encore opéré de routes commerciales nécessitant ces certifications.

Photo : Boeing 777-200ER d’Air New Zealand – CC BY-SA 2.0 Aero Icarus 

Laissez un commentaire