Air Austral pourrait bientôt changer de main

Boeing 777-300ER d'Air Austral - © Air Austral

Air Austral est à la recherche de nouveaux investisseurs privés pour se mettre en conformité avec la législation et quatre offres auraient été déposées.

A la suite d’une augmentation de capital en 2012, la compagnie aérienne réunionnaise est détenue aujourd’hui à 98% par la Sematra, une société d’économie mixte où la Région de La Réunion est largement majoritaire, à plus de 70%. Une situation pointée du doigt par la Chambre régionale des comptes qui a dénoncé dans un rapport publié en avril 2015 « un montage juridique irrégulier » , en violation des « dispositions législatives qui interdisent la participation des collectivités locales au capital des sociétés commerciales » au-delà de 33%.

Air Austral doit donc trouver de nouveaux investisseurs et a mandaté à cet effet la banque Rothschild. Selon une information du site réunionnais clicanoo.re, quatre offres ont été déposées en vue d’être examinées par le Conseil d’administration de la compagnie aérienne, qui confirme. « C’est quelque chose d’actualité. Des offres ont été positionnées, mais elles restent confidentielles » , a indiqué Air Austral.

Le groupe Dubreuil, propriétaire d’Air Caraïbes, serait sur les rangs après avoir essayé en vain de racheter Corsair. Sa proposition aurait d’ores et déjà été rejetée par la direction d’Air Austral, car elle prévoyait « une réduction drastique du personnel estimée entre 250 et 300 salariés » , quelque chose « d’inconcevable » pour la compagnie aérienne. Celle-ci veut retenir la proposition la plus « acceptable stratégiquement, financièrement et socialement » , sans compter que le Conseil régional de la Réunion préférerait maintenir un actionnariat réunionnais.

Parmi les quatre offres déposées, figurerait celle du groupe Océinde, détenu par la famille Goulamaly, originaire de La Réunion (proche de SFR localement). « C’est une belle compagnie. Il ne faudrait pas que des gens de l’extérieur en prennent le contrôle » , a déclaré son dirigeant à clicanoo.re, en précisant que son groupe n’est pas encore positionné.

Pour la compagnie aérienne, qui tente aussi d’apaiser les esprits de ses employés inquiets de cette privatisation, « rien n’est encore fait » . Un calendrier a néanmoins été fixé, et une décision pourrait être finalisée en mars ou avril 2016.

Air Austral a enregistré cette année un deuxième exercice bénéficiaire consécutif, avec un résultat net de 8,76 millions d’euros (en hausse de 3,9 millions d’Euros par rapport à l’année précédente), pour un chiffre d’affaires de 347 millions d’euros (en baisse de 6 millions d’euros en comparaison d’un an plus tôt).

Elle célèbre cette année ses 25 ans d’opérations et procède actuellement à la modernisation de sa flotte long-courrier qui comptera cinq appareils fin 2016, contre quatre aujourd’hui, soit trois Boeing 777-300ER et deux 787-8 Dreamliner. S’ajoutent deux 737-800 NG et deux ATR72-500 pour le réseau régional.

Photo : Boeing 777-300ER d’Air Austral – © Air Austral

Laissez un commentaire