Royal Air Maroc ouvre Washington et Rio de Janeiro

Boeing 787-8 de Royal Air Maroc à Everett (USA) - © RAM

Royal Air Maroc continue l’expansion de son réseau long-courrier avec l’ouverture programmée l’année prochaine de liaisons vers Rio de Janeiro, sa deuxième destination en Amérique du Sud, et de Washington, sa troisième destination en Amérique du Nord.

La compagnie aérienne nationale du Maroc a prévu de relier son hub de Casablanca Mohamed V et l’aéroport Rio de Janeiro Galeao dès le 02 mai 2016 – à temps pour les jeux Olympiques – à raison de trois vols par semaine initialement, en Boeing 767-300ER bi-classe de 235 places (dont 10 en classe Affaires). Ces vols comprendront une escale à l’aller ou au retour à Sao Paulo Guarulhos, une destination existante sur le réseau actuel de Royal Air Maroc.

L’itinéraire sera en effet triangulaire, soit Casablanca – Sao Paulo – Rio de Janeiro – Casablanca, ou  Casablanca – Rio de Janeiro – Sao Paulo – Casablanca, en fonction des jours.

Les lundis et vendredis, le départ de Casablanca s’effectuera à 22h35 pour arriver à 04h05 le lendemain à Sao Paulo, d’où l’avion décollera à 05h20 pour se poser à Rio de Janeiro à 06h25. Le départ de Rio de Janeiro est prévu les mardis et samedis à 07h40 pour une arrivée à Casablanca à 20h45.

Les mercredis, le départ de Casablanca s’effectuera à 13h00 pour arriver à 18h20 à Rio de Janeiro, d’où le décollage est programmé à 19h35 pour une arrivée à Sao Paulo à 20h45. Le départ de Sao Paulo les mercredis est prévu à 22h00 pour une arrivée à Casablanca à 11h10 le lendemain.

A compter du 11 septembre 2016, la ligne sera renforcée avec une rotation supplémentaire les dimanches, aux mêmes horaires que les mercredis. Elle continuera d’être exploitée avec un Boeing 767-300ER.

Royal Air Maroc dessert Sao Paulo depuis 2013. Elle signait alors son retour au Brésil après 21 ans d’absence. En septembre dernier, elle indiquait vouloir renforcer les liaisons vers ce pays. « Nous avons des projets pour distribuer les produits brésiliens vers l’Afrique et l’Europe. Notre potentiel est énorme, avec 500 millions de consommateurs » , déclarait le directeur général de Royal Air Maroc au Brésil, Mehdi El Yaalaoui.

La compagnie prévoyait aussi de collaborer avec l’Institut brésilien du Tourisme (Embratur) pour promouvoir les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016, l’intérêt des Africains pour le sport ayant été démontré lors de la Coupe du Monde de football l’année dernière. En 2013, un peu moins de 95.000 ressortissants africains ont visité le Brésil. Ils étaient plus de 128.000 en 2014.

Comme vers Sao Paulo à l’heure actuelle, Royal Air Maroc ne souffrira d’aucune concurrence directe vers Rio de Janeiro. Cependant, elle n’est pas la seule compagnie africaine opérant vers le Brésil. Ethiopian Airlines, South African Airways et TAAG Angola desservent Sao Paulo, ainsi que Rio de Janeiro pour la dernière. En outre, TACV Cabo Verde Airlines relie les îles du Cap Vert à Recife, et ajoute trois autres destinations au Brésil, Fortaleza, Natal et Joao Pessoa.

Washington

En parallèle, Royal Air Maroc a prévu de relier à compter du 08 septembre 2016 son hub de Casablanca à l’aéroport de Washington Dulles, à raison de trois vols par semaine en Boeing 787-8 Dreamliner.

Les départs sont programmés de Casablanca les mardis et samedis à 13h20 (arrivée à 16h50), les jeudis à 21h10 (arrivée à 00h40). Les retours depuis Washington s’effectuent les mardis et samedis à 18h20 (arrivée le lendemain à 06h55), les vendredis à 02h10 (arrivée à 14h45). La durée du vol est de 08h30 à l’aller, 07h35 au retour.

Jusqu’à présent, Royal Air Maroc desservait Washington uniquement avec des vols cargo. Son service passagers sera sans concurrence directe et apportera une concurrence indirecte notamment à Air France, Air Canada et Lufthansa qui peuvent proposer la liaison entre Casablanca et Washington, via leur hub respectif de Paris Charles de Gaulle, Montréal et Francfort. Pour mémoire, Air Canada ouvrira une liaison entre Montréal et Casablanca en juin 2016.

Washington deviendra la troisième destination de Royal Air Maroc en Amérique du Nord, après New York John F. Kennedy et Montréal Trudeau.

La compagnie opère aujourd’hui deux Boeing 787-8 Dreamliner, configurés bi-classe pour 274 passagers, soit 18 en classe Affaires (en rangées de 2-2-2) et 256 en Economie (en rangées de 3-3-3). Le prochain exemplaire est attendu en mars 2016, les deux suivants en avril 2016 et mars 2017.

Royal Air Maroc exploite aussi quatre Boeing 767-300ER, trente-six 737, un 747-400, ainsi que quatre Embraer ERJ-190.

Photo : Boeing 787-8 de Royal Air Maroc à Everett (USA) – © RAM

Laissez un commentaire