COMAC livre le tout premier ARJ21 à Chengdu Airlines

Comac ARJ21-700 de Chengdu Airlines - CC BY-SA 4.0 Danny Yu

Chengdu Airlines a pris livraison dimanche du tout premier COMAC ARJ21-700, le premier avion de ligne à réaction produit en Chine.

L’appareil livré le 29 novembre 2015 est le premier des trente exemplaires que doit recevoir Chengdu Airlines, compagnie de lancement de l’ARJ21-700. Cependant, sa mise en service n’interviendra pas avant trois mois, précise Commercial Aircraft Corporation of China (COMAC).

Le constructeur qualifie cette première livraison  « d’avancée majeure » pour le développement de l’industrie aéronautique chinoise, en termes de conception et de production. Pourtant, l’ARJ21 illustre bien les difficultés de la Chine en la matière. Lancé en 2002 pour une première sortie d’usine prévue initialement en 2006, le programme accumule presqu’une décennie de retard, par manque d’expérience et de compétences des industries chinoises dans le secteur aéronautique. L’ARJ21 s’inspire du MacDonnell MD80, un avion qui n’est plus vraiment à la pointe de l’industrie (une filiale de COMAC, AVIC, en avait assuré la production en Chine à une époque).  Il fait largement appel aux technologies étrangères. Les deux moteurs CF34-10A sont fournis par General Electric, l’avionique par Rockwell Collins, et l’aile a été dessinée par Antonov en Ukraine.

L’ARJ21-700 a reçu sa certification de type de la CAAC, l’autorité de l’aviation civile chinoise, en décembre 2014. Mais il n’est pas homologué ni par la FAA américaine ni par l’EASA européenne. Ses opérations seront donc limitées exclusivement à la Chine. La croissance du marché intérieur chinois dans les vingt prochaines années laisse cependant entrevoir un certain potentiel à cet avion régional de 70 à 90 sièges, qui se positionne sur un marché aujourd’hui dominé par les Embraer brésiliens et les Bombardier canadiens. COMAC indique enregistrer plus de 300 commandes pour l’ARJ21, essentiellement de compagnies aériennes et de société de leasing chinoises, « encouragées »  à acquérir l’appareil, dont le prix catalogue serait d’environ 30,4 millions de dollars avant remise.

Chengdu Airlines, qui opère aujourd’hui une flotte composée d’une vingtaine d’Airbus de la famille A320, prévoit de mettre en service l’ARJ21 sur les routes domestiques au départ de Chengdu, notamment vers Shanghai et Qingdao.

COMAC tente aussi de percer sur le marché des avions de 150 sièges avec le C919, qui a effectué son roll-out au début du mois de novembre.

Photo : COMAC ARJ21-700 de Chengdu Airlines – CC BY-SA 4.0 Danny Yu

Laissez un commentaire