Bombardier : le CSeries termine la première étape des essais de fonctionnalité

Bombardier : essais de fonctionnalité du CSeries

Le constructeur canadien Bombardier a indiqué jeudi que son avion CS100 utilisé pour les essais de fonctionnalité a réalisé plus de 30 liaisons en Amérique du Nord, achevant ainsi la première étape des essais de fonctionnalité.

La tournée a consisté en une série d’essais visant à établir la capacité du nouvel appareil à être mis en service en conditions commerciales. Effectuée par le prototype immatriculé C-FFCO, elle a débuté le 7 novembre et comprenait 70 tronçons. Le CS100 a ainsi parcouru plus de 50 000 milles marins (92 600 km), l’équivalent de plus de deux fois la circonférence de la Terre.

Les équipages ont soumis l’avion à des conditions de vol commercial, sur de courtes et longues distances franchissables, de jour et de nuit, et dans différentes conditions atmosphériques, divers aéroports et différentes altitudes d’aéroport.

« L’avion CS100 a affiché une performance au-dessus des attentes, démontrant des taux de ponctualité des vols et d’achèvement des vols de 100 %, témoignant du haut niveau de préparation des équipes, de la solide campagne d’essais en vol et la qualité de la conception de l’avion C Series » , assure dans un communiqué Rob Dewar, vice-président en charge du programme  CSeries.

Les villes visitées comprenaient au Canada Mirabel, Toronto, Montréal, Windsor, Thunder Bay, Moncton, Halifax, St-John’s, Calgary, Regina et Vancouver. Aux États-Unis, l’avion a visité Denver, Montrose, Wichita, Boise, Chicago, Minneapolis, Fort Lauderdale, Orlando, Dallas-Fort Worth, la Nouvelle-Orléans, Nashville, Seattle, Raleigh/Durham, San Francisco, Tucson, Fort Wayne et New York.

Les essais vont se poursuivre. Le CSeries continuera d’opérer dans toutes sortes de conditions, en températures chaudes et froides, à haute altitude, lors de procédures outre-mer, en étant exposé à des taux d’humidité et au givrage, avec différentes charges de passagers et de bagages ou lors d’approches à charge de travail élevée, assurant ainsi qu’il soit fin prêt pour l’entrée en service auprès de Swiss International au premier semestre de 2016. « Attendez-vous à voir l’appareil partout dans le monde! » , prévient Bombardier.

L’avionneur a annoncé le 17 novembre dernier que le CS100 avait terminé ses essais en vol de certification, sous réserve de l’examen final et de l’agrément de Transports Canada.

Bombardier travaille actuellement à fournir le reste de la documentation à l’administration canadienne pour la certification de type et se dit « en bonne voie » pour obtenir cette homologation du CSeries cette année, comme il s’y est engagé.

Bombardier : essais de fonctionnalité du CSeries

Bombardier : essais de fonctionnalité du CSeries

Bombardier : essais de fonctionnalité du CSeries

Photos : Bombardier – essais de fonctionnalité du CSeries

Laissez un commentaire