Les compagnies du Golfe bienvenues en Australie

Airbus A380 de Qantas et Emirates - Source : Qantas

L’Australie vient de signer avec les Emirates Arabes Unis un nouvel accord bilatéral qui permettra à Emirates Airline et Etihad Airways d’augmenter leurs vols vers l’Australie dès l’automne de l’année prochaine. En retour, Qantas pourra renforcer les siens vers les Emirats Arabes Unis.

Le traité signé la semaine dernière en Turquie dans le cadre de négociations placées sous l’égide de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) permettra aux transporteurs de l’Australie et des Emirats Arabes Unis d’effectuer 28 rotations hebdomadaires supplémentaires entre les deux pays. L’accord rentre en vigueur en octobre 2016.

Les transporteurs de Dubai, en premier lieu Emirates Airline, pourront effectuer 105 vols par semaine à destination de Sydney, Melbourne, Brisbane et Perth, soit 7 de plus qu’actuellement. Ceux d’Abu Dhabi, comme Etihad Airways, pourront en effectuer 56 vers les mêmes destinations, soit également 7 de plus qu’aujourd’hui. En outre, ces compagnies aériennes sont autorisées à effectuer un nombre de vols illimités vers les villes secondaires australiennes, notamment Darwin, Cairns, Adelaide ou Gold Coast.

En retour, les transporteurs Australiens, tels que Qantas ou Virgin Australia, sont autorisés à réaliser vers les Emirats Arabes Unis, et au-delà, 168 services par semaine, soit 14 de plus qu’actuellement.

Selon le ministre australien des Transports, Warren Truss, les voyageurs australiens ainsi que les entreprises vont « énormément bénéficier de cet accès élargi à Dubai et Abu Dhabi » . Trois millions de passagers ont voyagé entre l’Australie et les Emirats Arabes Unis sur les douze derniers mois, a-t-il précisé.

A la faveur d’une augmentation de la capacité vers Melbourne, l’Australie est devenue le troisième marché mondial d’Emirates – après la Grande Bretagne et les Etats-Unis, deux pays qui ont pourtant signé des accords de Ciel Ouvert avec les Emirats Arabes Unis. La compagnie de Dubai opère aujourd’hui 42 rotations par semaine vers l’Australie, soit deux par jour vers Sydney et Melbourne chacune, et une par jour vers Brisbane et Perth chacune.

Etihad propose propose pour sa part 39 vols par semaine vers l’Australie, où elle dessert Brisbane, Melbourne, Perth et Sydney.

Du côté australien, Qantas a conclu un partenariat commercial avec Emirates en 2013. Dubai est alors devenue sa plaque tournante pour les vols vers l’Europe, au lieu de Singapour précédemment où elle s’interconnectait avec Singapore Airlines.

La seconde compagnie aérienne de l’Australie, Virgin Australia, est en partenariat avec Etihad Airways, qui détient 24% de son capital. Elle dessert Abu Dhabi depuis 2011 et a reçu le mois dernier le feu vert des autorités australiennes pour prolonger pendant cinq ans son accord avec Etihad.

Signe de l’évolution en cours, Emirates assure désormais 25% du trafic entre l’Australie et l’Europe, suivie par Qantas avec 15%. Singapore Airlines représente moins de 15% de parts de marché aujourd’hui.

En outre, l’Australie a révisé en septembre 2015 ses accords aériens avec le Qatar (un pays que ne dessert aucune compagnie australienne). Depuis, Qatar Airways a annoncé l’ouverture de deux liaisons : elle volera vers Sydney à compter du 1er mars et vers Adelaide à partir de mai 2016.

L’augmentation des droits de trafic signée par l’Australie intervient alors que les compagnies aériennes du Golfe sont accusées par leurs rivales européennes et américaines de « fausser le jeu » en étant « subventionnées » par leurs gouvernements respectifs. Ces critiques apparemment ne trouvent pas d’écho en Australie, qui, naturellement, a davantage besoin de rompre son isolement géographique que l’Europe et l’Amérique du Nord.

Photo : Airbus A380 de Qantas et Emirates – Source : Qantas

Laissez un commentaire