Alerte à la bombe : un vol de Turkish Airlines dérouté vers Halifax

Airbus A330 de Turkish Airlines - Source : Turkish Airlines

Un vol de Turkish Airlines assurant la liaison entre New York et Istanbul a été contraint de se dérouter dans la nuit de samedi à dimanche en raison d’une alerte à la bombe.

Le vol TK2, opéré par un Airbus A330-300 avec 256 personnes à bord avait décollé le samedi 21 novembre de l’aéroport New York John F. Kennedy et se dirigeait vers celui d’Istanbul Ataturk. Alors qu’il commençait sa traversée transatlantique, il a rebroussé chemin et s’est dérouté vers Halifax en Nouvelle Ecosse, au Canada, où il s’est posé en toute sécurité à 00h53 dimanche heure locale. Les passagers ont été débarqués et transférés par bus dans l’aérogare.

L’avion et les bagages ont été fouillés par la police montée canadienne, avec des chiens entrainés à chercher des explosifs. Les investigations se sont terminées à 04h25 et aucun objet suspect n’a été trouvé à bord.

L’alerte à la bombe a été reçue à 22h05 samedi soir par la police montée canadienne. Elle recherche l’origine de cette menace et tente d’identifier son auteur tout en précisant qu’elle ne donnera aucun détail. « Cela fait partie de l’enquête » , a-t-elle précisé.

L’incident intervient après que deux vols d’Air France au départ des Etats-Unis ont fait l’objet le 17 novembre d’une fausse alerte à la bombe. Le vol Los Angeles-Paris s’est dérouté sur Las Vegas et le vol Washington-Paris déjà sur Halifax. Ils avaient fait l’objet de menaces anonymes après leurs décollages respectifs. La police avait ensuite indiqué qu’elle n’avait trouvé aucun élément dans son enquête permettant de qualifier la menace de « crédible » .

Photo : Airbus A330 de Turkish Airlines – Source : Turkish Airlines

Laissez un commentaire