Finnair : l’Airbus A350 s’envole pour Shanghai

Airbus A350-900 XWB de Finnair au décollage - © Airbus

Finnair déploie à compter de ce samedi l’Airbus A350-900 XWB vers Shanghai, sa première destination long-courrier.

Le nouvel appareil relie à compter du 21 novembre 2015 les aéroports d’Helsinki-Vantaa et Shanghai-Pudong. La liaison est opérée quotidiennement par la compagnie finlandaise membre de Oneworld. Le départ de Finlande est programmé à 17h10 pour une arrivée le lendemain en Chine à 08h15. Le retour de Shanghai s’effectue avec un départ à 10h05 et une arrivée à Helsinki à 14h40.

Finnair est sans concurrence directe sur la ligne. Shanghai est la première destination long-courrier sur laquelle elle utilise l’A350 XWB. Elle a réceptionné le 07 octobre son premier exemplaire, devenant ainsi la première compagnie aérienne européenne à mettre en service l’A350 XWB et la troisième dans le monde après Qatar Airways et Vietnam Airlines. L’appareil a été utilisé jusqu’à présent pour des vols de familiarisation en Europe. Un deuxième appareil (en livrée Oneworld) devrait arriver sous peu, et deux autres sont attendus avant la fin de l’année, sur un total de dix-neuf commandés. Ainsi Bangkok sera opérée en A350 XWB à partir du 24 décembre 2015, et Pékin à compter du 06 janvier 2016. Finnair a précédemment indiqué que Hong Kong, Singapour et New York étaient de possibles destinations pour son A350 XWB.

L’appareil est configuré avec 297 sièges, soit 46 en Classe Affaires (en rangées de 1-2-1), et 251 en classe Economique (en rangées de 3-3-3), dont 43 dans la zone en Economy Comfort offrant plus d’espace pour les jambes. Les prestations à bord sont particulièrement sophistiquées, avec notamment un tout nouveau système de divertissement, une connectivité à Internet par réseau WiFi (gratuit en classe Affaires et pour les membres Finnair Plus Gold et Platine ainsi que les membres Oneworld Saphir et Emeraude) et un éclairage d’ambiance par LED.

Finnair prévoit d’opérer cinq A350-900 XWB au début du 2e trimestre 2016, sept à la fin de l’année prochaine, onze à la fin 2017, les huit derniers étant livrables entre 2018 et 2023. Ses A340 seront retirés d’ici à 2017, et certains A330 seront conservés pour l’ouverture de nouvelles lignes ou le renforcement des fréquences existantes.

Shanghai est l’une des quatre destinations chinoises de Finnair, avec Chongqing, Pékin et Xi’An. La compagnie a l’intention de doubler son trafic vers l’Asie d’ici 2020 par rapport à 2010, et l’investissement dans une flotte d’A350 est le pilier de cette stratégie.

Depuis la France, Finnair dessert toute l’année la Finlande avec 5 vols quotidiens au départ de Paris-Charles de Gaulle (Terminal 2). A l’été 2016, elle assurera également jusqu’à six vols par semaine vers Nice en Airbus A321 « Sharklets » (au lieu de quatre à l’été 2015) et jusqu’à deux rotations hebdomadaires vers Biarritz.

Laissez un commentaire