Aigle Azur suspend provisoirement Bamako

Airbus A320 d'Aigle Azur

Aigle Azur a annoncé vendredi la suspension provisoire de ses opérations vers Bamako, une décision prise en raison des événements dramatiques dans la capitale malienne.

Sitôt connue la prise d’otages à l’hôtel Radisson Blu le 20 novembre, Aigle Azur a annulé le vol ZI521 Paris-Bamako, qui devait être opéré ce jour-là avec un départ prévu d’Orly Sud à 19h, et le vol retour ZI522 Bamako-Paris du 21 novembre 2015 prévu à 00h45.

La compagnie aérienne indique qu’elle communiquera ultérieurement sur la reprise des vols à destination de la capitale malienne. Elle opère actuellement 3 rotations par semaine entre Paris-Orly et Bamako, les lundis, mercredis et vendredis, en Airbus de la famille A320.

Contrairement à Air France dont douze membres d’équipage se trouvaient dans l’hôtel Radisson Blu au moment des événements hier, avant d’être exfiltrés, aucun personnel d’Aigle Azur, ni aucun avion, n’était présent ce jour-là à Bamako.

L’hôtel, prisé de  la clientèle internationale, a été attaqué vendredi matin par un groupe de Djihadistes. Environ 170 personnes ont été retenues avant que n’interviennent les forces maliennes. Un premier bilan fait état « d’au moins trois terroristes tués ou qui se sont fait exploser », et au moins 27 morts parmi les clients et employés.

Laissez un commentaire