Airbus A320neo : le moteur LEAP-1A certifié par l’EASA et la FAA

A320neo avec moteur LEAP-1A de CFM - © Airbus

Le nouveau moteur LEAP-1A, l’une des deux options de motorisation pour l’A320neo, a reçu simultanément le 20 novembre la certification de l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (EASA) et de l’Administration Fédérale Américaine de l’Aviation civile (FAA), ouvrant la voie à l’entrée en service commercial en 2016.

CFM, co-entreprise entre General Electric et Snecma, devient ainsi le premier motoriste à obtenir une double certification de la part des deux agences, sans suivre la procédure habituelle consistant à obtenir une première certification type auprès d’une agence, qui est ensuite validée par la seconde. « Ce succès reflète la double structure de CFM en termes de conception et de fabrication, qui connait un grand succès depuis plus de 40 ans » , explique le motoriste dans un communiqué. « Les agences ont travaillé avec nous depuis le début pour valider le plan de certification et ces avancées technologiques » , précise François Bastin, directeur exécutif de CFM International.

La certification du LEAP-1A ne s’est pas faite attendre. Le moteur a en effet volé pour la première fois sur l’Airbus A320neo le 19 mai 2015.  Depuis septembre, un second appareil participe au programme d’essai. A ce jour, les deux avions totalisent plus de 140 vols et 360 heures d’essais en vol.

Des variantes du LEAP-1A équiperont aussi, en exclusivité, les futurs 737 MAX de Boeing (LEAP-1B) et les C919 de COMAC (LEAP-1C). Cette famille de moteurs  « sera conforme aux engagements que nous avons pris auprès de nos clients » , assure Allen Paxson, directeur exécutif de CFM.

La livraison du premier A320neo équipé des moteurs LEAP-1A est prévue pour juin 2016 à SAS Scandinavian Airlines. D’ici là, Qatar Airways doit réceptionner avant la fin 2015 le tout premier A320neo qui sera équipé de l’autre option possible de motorisation pour cette famille d’appareils, le Pratt & Whitney PW1100 Turbofan.

Le LEAP-1A intègre les dernières technologies, explique CFM, citant des aubes et un carter de soufflante en matériau composite tissé 3D, un système inédit de rejet des débris, une conception aérodynamique tridimensionnelle de 4e génération, une chambre de combustion annulaire TAPS (Twin-Annular, Pre-Swirl) qui intègre des injecteurs de carburant en fabrication additive,  des pièces en composites à matrice céramique de la turbine haute pression et des aubes de turbine basse pression en aluminiure de titane (Ti-Al).

Avec le LEAP-1, CFM réalise le plus important programme de certification de son histoire. En tout, 34 moteurs ont été testés à ce jour, accumulant plus de 6 500 heures et 13 450 cycles. Les principaux essais comprennent les essais de perte d’aubes, d’ingestion d’oiseaux de taille moyenne et de grande taille, d’ingestion multiple d’oiseaux, d’ingestion de plaque de glace, de grêlons, de tempête, de grêle, de givrage, de vent de travers, des essais acoustiques et d’émissions, des essais d’endurance à triple limite (à vitesse de soufflante maximale, à la vitesse maximale du corps haute pression et à la température maximale de sortie des gaz). Plus de 700 heures d’essais en vol sur un avion Boeing 747 modifié en banc d’essai volant  ont été menées.

CFM assure que le moteur offrira aux opérateurs une réduction à deux chiffres en termes de consommation de carburant et d’émissions de CO2, par rapport à ses meilleurs moteurs en service, ainsi qu’une diminution très importante des émissions d‘oxyde d’azote d’échappement et des nuisances sonores.

Moteur CFM LEAP - Source GE

Photos

  1. A320neo avec moteur LEAP-1A de CFM – © Airbus
  2. Moteur CFM LEAP – Source GE

 

Laissez un commentaire