Après les attentats, Air France à la reconquête de ses marchés

Boeing 777-300ER d'Air France à l'aéroport Paris Charles de Gaulle - Source Air France

Une semaine après les attentats du 13 novembre en région parisienne, Air France enregistre une baisse de sa fréquentation et envisage plusieurs opérations de communication pour reconquérir ses principaux marchés.

Air France observe « déjà, à travers le monde, que certains peuvent éprouver de la crainte à l’idée de voyager vers la France » , a-t-elle fait savoir le 19 novembre. Elle ajoute cependant que mesurer l’impact sur son activité aujourd’hui est « prématuré » .

« On regarde quels sont les niveaux d’engagement, si nos clients annulent ou pas. On suit ça de façon très attentive (…) mais il est beaucoup trop tôt pour donner des indications » , a précisé à Reuters une source proche de la compagnie.

« Evidemment ce type d’évènement absolument tragique a des conséquences (…) on sait qu’il y a des impacts et on sait qu’il y a des actions commerciales qui doivent être engagées, et nos commerciaux travaillent là-dessus » , a-t-elle ajouté.

Dans l’immédiat, c’est le PDG d’Air France-KLM, Alexandre de Juniac, qui va porter le flambeau d’Air France à l’étranger. Tout d’abord aux Etats-Unis où il participera à différentes manifestations de soutien aux échanges commerciaux et culturels entre les deux pays, notamment à une réunion organisée par l’Alliance Française/French Institute, en présence de dirigeants de Delta, de Boeing et de nombreux responsables d’entreprises clientes du Groupe. Il interviendra aussi sur les chaines de télévision américaines « pour défendre l’image d’Air France et du groupe Air France-KLM » et sera présent à des manifestations d’hommages aux victimes des attentats et de soutien à la France.

Si ce déplacement aux Etats-Unis, en pleine période de choc et d’émotion, a fait l’objet d’une controverse – la CGT a évoqué hier dans un communiqué « une faute lourde » d’Alexandre de Juniac, « accompagné de sa cour » – , l’enjeu est de taille pour la compagnie. Avec plus de 6 millions de passagers l’an passé, le marché américain représente 8 % du trafic passager total du groupe Air France-KLM (et 16 % du trafic total en classe Affaires). En termes financiers, le chiffre d’affaires annuel de la co-entreprise transatlantique avec Delta Air Lines dépasse les 10 milliards de dollars.

D’autres déplacements du PDG d’Air France-KLM sont prévus dans les prochaines semaines, en Afrique, au Japon et en Chine, toujours dans l’objectif « de rassurer nos clients et de défendre la destination France » , selon la compagnie aérienne.

Par ailleurs, le PDG d’Air France, Frédéric Gagey, a rencontré le SNAV (Syndicat National des Agents de voyages) lundi à Marseille et était à Amsterdam à une réunion de l’alliance SkyTeam jeudi.

Reste à savoir si les terribles événements vont compromettre le redressement d’Air France-KLM observé au 3e trimestre, marqué par un bénéfice net de 480 millions d’euros. Sur les neuf premiers mois de l’année en tout cas, le groupe franco-néerlandais restait déficitaire, avec un résultat net de -158 millions d’euros (contre -533 millions d’euros un an plus tôt).

Photo : Boeing 777-300ER d’Air France à l’aéroport Paris Charles de Gaulle – Source Air France

Laissez un commentaire