Air France détaille les mesures de sûreté en vigueur

Aéroport Paris Charles de Gaulle Terminal 2F - © Air France / Philippe Delafosse

Six jours après les attaques survenues en région parisienne le vendredi 13 novembre, Air France a tenu à détailler les mesures de sûreté prises pour les voyages aériens au départ de France.

Dans un communiqué, la compagnie aérienne rappelle le 19 novembre que les autorités françaises, en charge des contrôles d’identité, ont décidé de renforcer les contrôles pour les passagers de la zone Schengen; de renforcer la surveillance des aérogares, des bagages  et des zones d’évolution contrôlées (ZEC). Plusieurs centaines de militaires et de policiers sont déployés sur les plateformes aéroportuaires.

Tous les passagers des vols internationaux de ou vers les pays hors zone Schengen font l’objet d’un contrôle d’identité. Pour les vols de ou vers les pays de la zone Schengen, les contrôles sont effectués par les autorités sur certains vols ciblés en fonction de leurs analyses.

Par ailleurs, Air France s’assure que tous les passagers de ses vols font l’objet de plusieurs mesures : vérification de  la concordance entre le passager et son bagage de soute au comptoir d’enregistrement et/ou à la dépose bagage; contrôle de tous passagers et de leur bagage à main; contrôle des bagages de soutes; et vérification de concordance entre le bagage soute et la présence de son propriétaire à bord.

Tout en rappelant que « la sécurité des passagers et des personnels est sa priorité en toute circonstance » , Air France prévient qu’elle peut mettre en œuvre des mesures de sûreté complémentaires.

Les attaques de la semaine dernière ont eu un impact sur la fréquentation des vols d’Air France, a confié à Reuters une source proche du groupe, en ajoutant cependant « qu’il est beaucoup trop tôt pour donner des indications » sur l’ampleur des conséquences.

Photo : Aéroport Paris Charles de Gaulle Terminal 2F – © Air France / Philippe Delafosse

Laissez un commentaire