Aeroflot cesse de voler vers l’Egypte

Airbus A320 d'Aeroflot au décollage - CC BY-SA 2.0 Maarten Visser

Aeroflot va cesser progressivement d’opérer vers les trois destinations égyptiennes de son réseau, Le Caire, Hurghada et Charm el-Cheikh, une mesure qui intervient deux semaines après le crash de l’A321 de Metrojet dans le Sinaï.

Aeroflot a fait savoir dans un communiqué qu’elle annulait à compter du 14 novembre 2015 le vol SU401 Moscou-Le Caire car cette liaison n’est plus viable commercialement. « En conformité avec une décision de l’Agence fédérale russe du transport aérien (Rosaviatsia), Aeroflot depuis le 6 novembre ne transporte de passagers sur la ligne Moscou-Le Caire que dans un seul sens, du Caire à Moscou. L’appareil vole vers la capitale égyptienne sans passagers à bord. Les ventes de billets à destination et en provenance d’Égypte ont cessé, et le nombre de passagers a fortement chuté » , explique Aeroflot. Les clients bénéficiant d’une réservation sont reprotégés sur des compagnies membres de l’alliance SkyTeam ou peuvent obtenir un remboursement intégral du billet.

De la même façon, les vols de la compagnie russe au départ de l’aéroport Domodedovo de Moscou vers Hurghada et Charm el-Cheikh sont suspendus depuis le 14 novembre, ceux au départ de l’aéroport Sheremetyevo vers les deux destinations égyptiennes se poursuivent certains jours jusqu’au 1er décembre, date à laquelle Aeroflot cessera tout service vers l’Egypte.

Ces mesures sont en place jusqu’au 27 mars 2016.

Parallèlement, la compagnie aérienne égyptienne Egyptair n’est plus autorisée à voler vers la Russie depuis le 14 novembre. Moscou s’inquiète de manquements à la sûreté en Egypte après le crash du vol 7K9268 dans le Sinaï, a indiqué le ministre russe des Transports Maxime Sokolov. L’accident a fait 224 morts le 31 octobre, environ 23 minutes après le décollage de Charm el-Cheikh. L’enquête est toujours en cours mais la thèse de l’attentat est « fortement privilégiée » , selon des sources proches du dossier.

La décision concernant Egyptair pourrait durer « plusieurs mois » , a précisé le directeur de cabinet de Vladimir Poutine, en précisant que l’Egypte doit revoir ses procédures de sûreté dans les aéroports, ce qui pourrait prendre du temps.

A contrario de ces mesures, Saudia Airlines envisage d’augmenter son programme de vols vers Charm el-Cheikh, en signe de solidarité entre l’Arabie Saoudite et l’Egypte. Elle devrait effectuer 14 vols par semaine vers la station balnéaire, au lieu de huit actuellement (quatre au départ de Riyadh et quatre au départ de Jeddah).

Photo : Airbus A320 d’Aeroflot au décollage – CC BY-SA 2.0 Maarten Visser 

Laissez un commentaire