Ethiopian Airlines envisage de commander plus d’Airbus A350

Airbus A350-900 XWB MSN002

Airbus a posé cette semaine l’un de ses A350 d’essai à l’aéroport Bolé d’Addis Abeba, plaque tournante d’Ethiopian Airlines. La compagnie aérienne a fait savoir qu’elle envisage de compléter sa commande actuelle portant sur 14 appareils par une dizaine d’exemplaires supplémentaires.

Le prototype MSN2 en livrée carbone a atterri le 11 novembre dans la capitale éthiopienne. Cette arrivée, qui précède de quelques mois la livraison du premier A350-900 XWB à Ethiopian Airlines, attendue pour le second trimestre 2016, marque les première opérations de l’appareil en Afrique de l’Est.

La visite à Addis Abeba, située à plus de 2.130 mètres d’altitude, a permis à l’A350 de démontrer ses performances au décollage en haute altitude, qualifiées par Airbus de « supérieures » . La visite a été aussi l’occasion pour le personnel d’Ethiopian Airlines et les services de la navigation aérienne d’acquérir une première expérience avec le nouvel avion. En outre, les employés  ont pu le visiter durant une matinée alors qu’il était exposé sur le statique de l’aéroport.

Ethiopian Airlines deviendra la première compagnie aérienne africaine à exploiter l’A350 XWB. Elle en a commandé quatorze exemplaires. Ce contrat était le premier signé avec Airbus, et reste le seul à ce jour. Mais Ethiopian Airlines souhaite aujourd’hui  faire du long-courrier l’un des piliers de sa flotte. « Nous allons avec certitude en commander davantage. Au moins dix » , a affirmé à Reuters Tewolde Gebremariam, en précisant que le nombre exact n’avait pas encore été quantifié.

La compagnie est un client traditionnel de Boeing (avec notamment treize 787-8 Dreamliner en service et six autres en commande). Cet intérêt pour Airbus intervient alors que les Etats-Unis ont mis fin pour l’instant aux activités de l’Ex-im Bank, l’organisme Fédéral américain chargé de délivrer les crédits à l’exportation (équivalant à la Coface en France). Ethiopian avait indiqué le mois dernier que cette décision plaçait Boeing dans une « situation concurrentielle défavorable au regard des avionneurs dont les pays soutiennent leur propre agence de crédit à l’exportation » . La compagnie aérienne doit maintenant avoir recours au marché privé du crédit pour l’acquisition de ses Boeing, sans doute dans des conditions moins avantageuses qu’avec l’Ex-Im Bank. Elle n’envisage pas pour autant de cesser ses relations avec l’avionneur américain. Elle a indiqué au début de cette année qu’elle étudie l’A350-1000 et le 777X.

Outre les treize Dreamliner, la flotte long-courrier d’Ethiopian Airlines comprend actuellement six 777-200LR, quatre 777-300ER et sept 767-300ER. Au total, elle exploite 77 appareils en incluant les courts et moyens-courrier Bombardier Q400 et Boeing 737.

Photo : Airbus A350-900 XWB MSN002 – Airbus 

Laissez un commentaire