Grève à Lufthansa : les opérations « presque normales » dès samedi

 

Avions de Lufthansa à l'aéroport de Francfort en mai 2014 - © Lufthansa

La plus longue grève de l’histoire de Lufthansa, déclenchée par les hôtesses et stewards à l’appel de leur syndicat, prend fin ce vendredi à minuit. La compagnie allemande annonce que ses opérations redeviendront « presque normales » dès demain.

Lufthansa précise dans un communiqué que tous les vols longs-courriers seront assurés le 14 novembre. En outre, ceux qui étaient prévus au départ de Francfort vers Hong Kong, Singapour, Rio de Janeiro et Sao Paolo pour vendredi soir sont reportés à samedi matin, ce qui permettra d’éviter de possibles annulations.

Sur le court et le moyen-courrier, la situation semble moins assurée, la compagnie parlant d’un retour à des opérations « presque normales » . Elle prévient que des annulations pourront survenir occasionnellement, notamment lorsque les avions ou les équipages ne sont pas encore sur place.

Les hôtesses et stewards sont en grève depuis le 06 novembre 12h00 à l’appel de leur syndicat, UFO, qui compte 19.000 adhérents. La direction a tenté de sortir de la crise à nouveau lundi en faisant une dernière offre, immédiatement rejetée par UFO, qui l’a qualifiée de « provocation« . La question des pré-retraites n’était pas abordée contrairement à ses revendications.

Lufthansa s’est vue contrainte durant le mouvement social, le plus long de son histoire, d’annuler environ 4.700 vols touchant au total 550.000 passagers. Selon certains analystes, chaque jour de grève a coûté un peu plus de 10 millions d’euros à la compagnie.

En septembre, Lufthansa a déjà essuyé une grève de ses pilotes, la treizième depuis avril 2014. Là-aussi, le litige entre la direction et le syndicat représentatif de cette catégorie de personnel, VC, porte officiellement sur la question des pré-retraites.

Ces conflits sont à inscrire dans un contexte plus général, où Lufthansa cherche à développer ses activités low-cost avec Eurowings, selon des contrats de travail distincts du reste du groupe, ce qui provoque l’hostilité des syndicats.

Dans l’impossibilité de trouver un accord avec eux, Lufthansa a prévenu le 10 novembre qu’elle allait réévaluer son réseau long-courrier, en raison de « problèmes de coûts structurels » qui sont « encore non résolus » . Ainsi, seront passées au crible « les routes à faible rendement » , en particulier vers l’Asie, l’Afrique et l’Amérique du Sud.

Photo : Avions de Lufthansa à l’aéroport de Francfort en mai 2014 – © Lufthansa

2 commentaires sur “Grève à Lufthansa : les opérations « presque normales » dès samedi

  1. 10 millions x 7 jours = 70M. AF à fait grève 13 jours en sept 2014 et à coûté plus de 400 millions…faudra m’expliquer…
    On est maintenant persuadé des mensonges des dirigeants d’AF (très incompétents) afin de nous faire porter le chapeau d’un résultat à négatif en 2014…capitalisme quand tu nous tiens…

Laissez un commentaire