LATAM et Finnair démentent discuter d’un rachat par IAG

Airbus A340-300 Finnair en livrée oneworld - GNU 1.2 shimin

Des rumeurs ont couru ces derniers jours sur une possible acquisition de LATAM Airlines ainsi que de Finnair par International Airlines Group (IAG). Les intéressés viennent d’apporter séparément un démenti.

Premier à réagir à ces spéculations, le groupe latino-américain LATAM Airlines, qui détient notamment les compagnies aériennes chilienne LAN Airlines et brésilienne TAM Airlines, a indiqué dans un bref communiqué le 10 novembre « qu’il n’est pas en discussion avec IAG » pour vendre une partie de son capital.

Puis le 12 novembre, Finnair a pris note « des spéculations dans les médias aujourd’hui concernant une offre potentielle de British Airways ou IAG sur Finnair. Finnair n’a aucun rôle actif et n’est pas informée d’un rôle actif de ses actionnaires dans de telles négociations« , a fait savoir la compagnie aérienne.

Les propos du patron d’IAG la semaine dernière, lors d’une journée de présentation aux investisseurs, ne sont peut être pas étrangers à ses rumeurs. Willie Walsh a en effet déclaré le 06 novembre qu’il y a « davantage d’opportunités pour la consolidation du secteur » . Le dirigeant a néanmoins précisé que son groupe n’était engagé activement dans aucun projet d’acquisition.

IAG détient actuellement British Airways, Iberia, Vueling, et vient de conclure le rachat de la compagnie aérienne irlandaise Aer Lingus. Il est lui-même détenu à hauteur de 10% environ par Qatar Airways depuis le début de cette année.

Les spéculations, notamment en Amérique du Sud, faisaient état d’un intérêt d’IAG pour le groupe LATAM afin de « réduire sa dépendance à l’hémisphère Nord » . Il est vrai que dans le passé, IAG s’est déjà montré intéressé par un rapprochement avec LATAM, sans toutefois évoquer une prise de participation. En 2013, Willie Walsh avait en effet plaidé pour une co-entreprise avec LATAM semblable à celle déjà en place avec American Airlines sur l’Atlantique Nord.

Quant à Finnair, le précédent gouvernement finlandais a envisagé de réduire sa participation dans la compagnie aérienne mais l’actuelle coalition au pouvoir n’a pas fait connaître sa position sur ce dossier. L’Etat finlandais détient aujourd’hui 56% de Finnair.

British Airways et Iberia du groupe IAG, LAN et TAM du groupe LATAM, ainsi que Finnair sont membres de l’alliance Oneworld. Finnair participe en outre à la co-entreprise transatlantique d’IAG et American Airlines.

Photo : Airbus A340-300 de Finnair en livrée oneworld – GNU 1.2 shimin 

Laissez un commentaire