L’Iran veut acheter prochainement des Airbus

Airbus A300 d'Iran Air - CC BY-SA 2.0 Aleksandr Markin

A quelques jours d’une visite en France, le président iranien a annoncé l’achat prochain d’Airbus par son pays.

Hassan Rohani répondait à une interview accordée à Europe 1 et France 2. Il a confirmé que des accords commerciaux seront signés entre la France et l’Iran à l’occasion de sa visite prévue le 17 novembre. Interrogé sur de possibles contrats pour Airbus, le président iranien a déclaré, selon la traduction : « Nous avons aujourd’hui même des Airbus, il y a d’autres compagnies aussi qui nous vendent des avions. Ces grandes compagnies, notamment Airbus, sont présentes en Iran. Nous achèterons, c’est vrai, de ces grandes compagnies, notamment Airbus » . Le nombre d’avions et le montant des contrats n’ont pas été évoqués.

La flotte iranienne compte aujourd’hui environ 200 avions, dont plus de la moitié sont opérés par les trois premières compagnies aériennes, Mahan Air (45 avions), Iran Air (35) et Iran Aseman Airlines (32). La moyenne d’âge de ces appareils est d’environ 25 ans. Un peu plus même pour Iran Air, la compagnie aérienne nationale. Elle exploite notamment le 747 passagers le plus âgé au monde, un 747SP livré en mai 1976.

L’industrie du transport aérien en Iran était soumise à un embargo américain partiel, interdisant l’acquisition de nouveaux avions – mais pas les transactions nécessaires pour assurer la sécurité des vols. L’accord de Vienne en juillet 2015 a ouvert de nouvelles perspectives.

Cet été, le directeur de l’Organisation de l’Aviation Civile irannienne (CAO), Mohammad Khodakarami, a indiqué que son pays aura besoin de 300 avions dans les cinq ans. L’Iran est grand comme trois fois la France et peuplé de 80 millions d’habitants. Un marché prometteur que se répartiront Airbus et Boeing.

Photo : Airbus A300 d’Iran Air – CC BY-SA 2.0 Aleksandr Markin

Laissez un commentaire