Le MRJ effectue son vol inaugural

Mitsubishi Aircraft MRJ premier vol

Mitsubishi Aircraft a réalisé mercredi le tout premier vol d’essai de l’avion régional MRJ, premier appareil commercial japonais depuis cinquante ans. Les performances sont meilleures que prévu selon l’avionneur. La mise en service est programmée pour le second semestre 2017.

Le MRJ a pris son envol pour la première fois le 11 novembre 2015 depuis l’aéroport de Nagoya. Ce premier vol d’essai a duré une heure et demie, et a permis de confirmer les caractéristiques et fonctionnalités de base dans les phases de montée, descente et virage, indique le constructeur japonais.

« Les performances opérationnelles du MRJ se sont révélées meilleures que prévu. Le vol a été particulièrement aisé« , souligne dans un communiqué le Pilote Yasumura, commandant de bord pour ce vol inaugural.

Mitsubishi Aircraft commence ainsi la campagne d’essais en vol du MRJ en vue de la certification. La première livraison à All Nippon Airways (ANA), la compagnie de lancement, est prévue pour le 2e trimestre 2017, confirme l’avionneur. Celui-ci déclare par la voix de son président,  Hiromichi Morimoto, « consacrer toutes ses ressources afin de développer et produire le meilleur avion régional » .

Le MRJ a en effet  l’ambition de s’imposer sur le marché des avions à réaction de moins de 100 places, où les concurrents ne manquent pas, avec le C Series du canadien Bombardier, les E/E2-Jets du brésilien Embraer, le SSJ100 du russe Sukhoï, voire l’ARJ21 du chinois COMAC. Néanmoins, le marché serait suffisamment vaste pour assurer de belles perspectives, à en croire Mitsubishi qui estime la demande pour ce type d’appareil à 5.000 unités dans les vingt ans à venir.

Le MRJ est le premier avion commercial japonais depuis le YS-11 dont la production a cessé en 1974. Le retard de trois ans qu’accuse le programme souligne les difficultés à développer un avion entièrement nouveau, même pour un poids lourd de l’industrie japonaise comme Mitsubishi. L’avionneur s’est rapproché cette année de Boeing, qui lui fournira une assistance pour le marketing, le développement et les services après-vente. Mitsubishi Aircraft a ouvert en août 2015 un centre d’ingénierie dans la région de Seattle « pour accéder à l’expertise professionnelle sur le développement de l’avion et pour accélérer la production du MRJ » , a-t-il expliqué.

La campagne de certification se déroulera d’ailleurs en partie aux Etats-Unis. Le MRJ effectuera des vols d’essais à partir du second semestre 2016 depuis l’aéroport de Grant County à Moses Lake dans l’Etat de Washington, où Mitsubishi Aircraft a installé un centre.

Bon nombre de composants du MRJ sont d’origine étrangère, notamment les moteurs, fournis par Pratt & Whitney : il s’agit des PW1000G Turbofan, qui équipent aussi les Bombardier C Series et Embraer E-Jet-E2, ainsi que l’A320neo dont ils constituent l’une des options de motorisation. L’avionique provient de Rockwell Collins. Zodiac Aerospace équipera les cabines.

Proposé en deux variantes, MRJ 70 et MRJ 90, de 78 et 92 places respectivement, l’appareil enregistre aujourd’hui 223 commandes fermes, toutes pour le MRJ 90. Le dernier contrat a été signé en janvier 2015 par Japan Air Lines pour 32 exemplaires. ANA pour sa part attend 15 unités. La plus importante commande a été réalisée en 2012 par l’américaine Skywest pour 100 exemplaires.

Laissez un commentaire